jeudi 4 septembre 2014

dernière lecture : L'étrange voyage de Monsieur Daldry

de Marc Levy

cvt_Letrange-voyage-de-Monsieur-Daldry_9202
2,5 etoiles

Présentation de l'éditeur :
“ L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu’à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis longtemps. ”
Londres 1950
Alice mène une existence tranquille, entre son travail qui la passionne et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.
Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambigües, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.
De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

 

Mon sentiment au sujet de ce roman :
J'ai beaucoup tardé, entre la lecture de ce roman (avant l'été !) et la rédaction de ma petite synthèse de lecture (hier soir). C'est une erreur. Je préfère largement rédiger "à chaud" : les émotions sont tangibles, je suis imprégnée, donc souvent enthousiasmée par ces "petits riens" qui, à mon avis, donnent vie à une lecture.
Pour ce roman, j'ai tardé. Parce que pas inspirée.
Pas parce qu'il ne m'a pas plu (il se lit facilement, et l'histoire est plutôt plaisante), mais je crois me souvenir n'avoir rien ressenti de particulier (je veux dire, pas de grand (ni même de petit...) bousculement, à l'intérieur...). Peut-être juste un brin d'agacement pour le côté beaucoup trop gentillet de l'histoire.
Je crois tout simplement que Marc Levy, c'est plus trop "mon truc"...

De jolies citations, pourtant :

Morceaux choisis :
"Comment décider à l'avance de ce qui sera ou non un jour de fête ?"
"Vous m'avez frôlé l'âme et vous m'avez changé, comment vous pardonner d'avoir fait naître en moi l'envie d'aimer et d'être aimé ?"
"J'ai toujours eu la passion des détails, de ces petits événements, presque invisibles, autour de nous. Observer les gens vous apprend tant de choses".
"Ce n'est pas parce que quelqu'un vous a quitté qu'il cesse d'exister".
"Avec un peu de fantaisie à l'âme, la solitude n'existe plus".
"Lorsque l'imagination est confrontée à la réalité, cela fait parfois des dégâts".
"On a tous besoin de quelqu'un dans la vie, personne ne peut accomplir de grandes choses tout seul".
"L'ivresse est un abandon stupide".
"ça ne coûte rien et ça n'offense personne d'aimer en silence, n'est-ce pas ?"

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 2 septembre 2014

une évidence ?

La richesse de l'homme est dans son coeur.
C'est dans son coeur qu'il est le roi du monde.
Vivre n'exige pas la possession de tant de choses

Jean Giono

 

IMG_20140720_154509

photo juillet 2014
(Bretagne)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 31 août 2014

personnalisé

Un bracelet "Le bruit des vagues"
autour de votre poignet
ensoleillera-t-il votre journée ?

IMG_20140827_141554

Bracelet en pâte polymère

samedi 30 août 2014

ici, tout respire la vie !

"Comment sait-on
que quelque chose est en vie ?

On vérifie qu'il respire".

(une citation de Markus Zusak,
dans "La voleuse de livres")

IMG_20140720_190349

Photo juillet 2014
Le Conquet - Nord Finistère

***

Au premier plan, des cormorans.
Au loin, Molène.
Et entre les deux, un magnifique puits de soleil !
Et l'odeur iodée... Vous la sentez aussi ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 28 août 2014

dernière lecture : L'âme du monde

de Frédéric Lenoir

CVT_Lame-du-monde_1415
4 etoiles

Présentation de l'éditeur :
Pressentant l'imminence d'un cataclysme planétaire, sept sages venus des quatre coins du monde se réunissent à Toulanka, monastère perdu des montagnes tibétaines, pour transmettre à Tenzin et Natina, deux jeunes adolescents, les clés de la sagesse universelle. Au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, ils s'appuient sur leur expérience personnelle et se savent inspirés par ce que les philosophes de l'Antiquité appellent l'Âme du monde : la force bienveillante qui maintient l'harmonie de l'univers. 
Leur message répond aux questions essentielles : quel est le sens de mon existence ? Comment réussir ma vie et être heureux ? Comment harmoniser les exigences de mon corps et celles de mon esprit ? Comment apprendre à me connaître et à réaliser mon potentiel créatif ? Comment passer de la peur à l'amour et contribuer à la transformation du monde ?
Loin des croyances dogmatiques, ils ouvrent le chemin simple et concret d'un humanisme spirituel qui aide à vivre.
À la suite de son Petit traité de vie intérieure, Frédéric Lenoir transmet ses connaissances philosophiques et spirituelles à travers un conte initiatique lumineux qui touche le coeur autant que l'intelligence.
 

Mon sentiment au sujet de ce roman :
L'idée que toutes les religions et orientations spirituelles visent une même quête (celle de la paix et de l'harmonie...) me plaît. J'ai toujours eu le sentiment que les dieux des hommes, quelles que soit leurs religions, puisent à la même source et dispensent la même parole.
Dans ce récit (philosophique), une belle leçon de sagesse nous est donnée, dans ce sens. Disons que c'est reposant, facile à lire, et que ça mène à la réflexion...

J'ai visionné, voilà quelques temps, un documentaire qui rejoint un peu cette vision des choses, et je trouverais dommage de ne pas le partager avec vous... "Mondes intérieurs, mondes extérieurs" : c'est par ici (clic).

A noter aussi que Frédéric Lenoir anime, avec Leili Anvar, une très belle émission hebdomadaire sur France-Culture : Les racines du ciel.


Morceaux choisis :

"Combien d'êtres humains passent l'essentiel de leur vie à se soucier de choses matérielles ou futiles et oublient de prendre le temps de vivre les expériences les plus essentielles, l'amour, l'amitié, l'activité créatrice, la contemplation de la beauté du monde? Le superflu est onéreux mais l'essentiel est offert."
"La dépendance à l'égard des choses matérielles est un des esclavages les plus répandus de nos jours."
"Dans chaque être et chaque instant, heureux ou douloureux, facile ou difficile, nous ne voyons jamais que notre seule image."
"Être libre, c'est aussi ne pas agir en fonction du regard d'autrui."

"Comme l'a affirmé un ancien maître de la sagesse : "le bonheur, c'est de continuer de désirer ce qu'on possède déjà."

 

 

***
J'aime beaucoup son discours... Je vous propose de l'écouter ici :

 

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 26 août 2014

tout simplement

2014-056BagueLeBruitDesVagues

Bague en pâte polymère avec serti en perles de rocailles
(technique du hidden magique)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 24 août 2014

land art

IMG_20140720_161624

« Chaque œuvre pousse, subsiste, se dégrade,
composantes intégrales d'un cycle
que le photographe montre à leur point culminant,
balisant le moment où l'œuvre est la plus vivante. 
Il y a une intensité dans une œuvre à son sommet
qui j'espère s'exprime dans l'image.
L'évolution et le délabrement sont implicites. »

Andy Goldsworthy

IMG_20140720_160435

Mathilde dessine, un coquillage dans la main, sur la plage des Blancs Sablons
(Le Conquet, Finistère Nord, juillet 2014)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 23 août 2014

point de repère

"Dans l'océan,
on sent la violence, le sel !

On voit les phares...
Toute l'importance des phares
les jours de tempête."

Dans l'or du temps
[ Claudie Gallay ]

IMG_20140720_170338

Photo juillet 2014
(La pointe Saint Mathieu - Finistère)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 22 août 2014

dernière lecture : Le portrait de Dorian Gray

d'Oscar Wilde

portrait_dorian_gray
4 etoiles

Présentation de l'éditeur :
Par la magie d'un voeu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de la jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s'adonne alors à toutes les expériences, s'enivre de sensations et recherche les plaisirs secrets et raffinés. « Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais », « il faut guérir l'âme par les sens, guérir les sens par l'âme ».
Oscar Wilde voulut libérer l'homme en lui donnant comme modèle l'artiste. Pour se réaliser, il doit rechercher le plaisir et la beauté, sous toutes ses formes, bien ou mal. L'art n'a rien à voir avec la morale. Dans une langue raffinée, l'auteur remet en question la société, le mariage, la morale et l'art. Ses propos sont incisifs et humoristiques. Ce livre scandalisa l'Angleterre victorienne, Oscar Wilde fut mis en prison pour avoir vécu ce qu'il écrivait. Au siècle suivant, Proust, Gide, Montherlant, Malraux ont contribué à la célébrité du génial écrivain.

 

Mon sentiment au sujet de ce roman :

C'est avec ce roman que j'ai découvert Oscar Wilde. Enfin, comme tout le monde j'imagine, je le "connaissais" déjà un peu : par toutes ces belles citations qui circulent, souvent illustrées du portrait de l'homme, jeune, magnifique, auréolé d'une incroyable séduction. 
Ici, je n'ai pas été déçue : les mots sont souvent croustillants, l'histoire est pleine de rebondissements, et, à mon avis, Dorian, le héros, est à l'image de son auteur... 
Quelques passages m'ont pourtant parus bien longs (la description des collections, en particulier...), dans d'autres, j'ai parfois eu le sentiment que l'auteur "s'écoutait parler", mais globalement j'avoue avoir surtout été fascinée par ces jeux d'esprit et d'écriture qui mettent bien haut la barre de la réflexion... 

Morceaux choisis :
"Quand j'aime quelqu'un intensément je ne dis son nom à personne. C'est presque une trahison. (...) La plus commune des choses nous paraît exquise si quelqu'un nous la cache."
"Il n'est rien que l'art ne puisse rendre."
"Il y a toujours quelque chose de ridicule dans les émotions des personnes que l’on a cessé d’aimer ; "
"Peut-être ne doit-on pas exprimer son adoration par des mots."
"Si l’on ne parlait jamais d’une chose, ce serait comme si elle n’était jamais arrivée. C’est seulement l’expression qui donne une réalité aux choses."
"Ne pouvaient-elles, les choses extérieures à nous-mêmes, sans pensée ou désir conscients, vibrer à l'unisson de nos humeurs ou de nos passions, l'atome appelant l'atome dans un amour secret ou une étrange affinité
"Il y a une sorte de volupté à se faire des reproches... Quand nous nous blâmons, nous pensons que personne autre n'a le droit de nous blâmer. C'est la confession, non le prêtre, qui nous donne l'absolution.
"Le dramatique de la vieillesse, ce n'est pas qu'on se fait vieux c'est qu'on reste jeune."
"Les bonnes influences n'existent pas, monsieur. Toute influence est immorale."

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 20 août 2014

un temps pour tout

"Avec un peu de fantaisie à l'âme,
la solitude n'existe plus".

(une citation de Marc Levy,
dans "L'étrange voyage de Monsieur Daldry")

***

J'ai passé mon après midi installée devant la fenêtre.
Dehors, le temps était maussade, je crois ; tout le monde l'affirme, en ce moment. 
C'est vrai : de gros nuages noirs roulaient à l'horizon...
Je n'ai pourtant perçu que des odeurs de terre mouillée,
puis la douce musique que faisait la pluie en tombant,
avec des perceptions de couleurs : le vert du jardin, le contraste du ciel.
C'était plutôt joli, lorsque je levais les yeux.
Parfois, l'eau dégoulinait sur la fenêtre.
Sous mes mains, mon ouvrage,
un air de jazz, aussi, dans l'atelier.
J'étais bien.

2014-057CollierLeBruitDesVagues

Collier en pâte polymère

 

Une création récente 
qui ne serait pas encore visible en boutique vous plaît ? 
N'hésitez pas à me contacter 

 

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,