lundi 30 juillet 2012

et regarder dehors, depuis ta fenêtre

Il y a des photos qui me plaisent plus que d'autres,
comme ça, pour pas grand chose,
souvent, techniquement, elles ne sont même pas tellement réussies.
Mais voilà : on peut littéralement plonger dedans.

Celle-ci,
prise pendant mes vacances en Bretagne,
a cette particularité de fusionner les dimensions :
le dedans et le dehors,
le ciel et la terre,
les profondeurs sous-marines et la surface de la mer

L'on s'y promène paisiblement,
en découvrant, à chaque instant, le moyen de s'évader...

Le bruit des vagues-DSC00394

(photo juillet 2012 - Bénodet)

***

Si vous aussi voulez participer à cette rubrique,
consultez la règle du " jeu"... C' est par
ici !!!

Posté par anne_p à 15:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 29 juillet 2012

trésors de bord de mer

Rester assise à ne rien faire sur ma serviette de plage m'est très difficile...
(à moins d'un bon roman, ou d'un bijou brodé en cours...).
Ce que j'aime le plus, c'est me promener les pieds dans l'eau,
et ramasser quelques petits trésors soigneusement choisis...

Cette année,
je me suis penchée à la recherche de minuscules galets beige-rosés,
j'avais aussi apporté avec moi quelques perles, fils et aiguilles.

Il faut dire que j'avais une petite idée derrière la tête !

2012-098BraceletLeBruitDesVagues

Bracelet brodé,
avec galets, petits cabochons en pâte polymère et perles de rocaille
(finitions à venir)

***

Lorsque j'ai débuté le modelage, c'est ce genre de bijoux auxquels j'aspirais :
un mélange de matières, avec l'utilisation de "tout ce qui me tomberait sous la main",
en y incluant des cabochons en pâte polymère.
Je me rends bien compte que j'ai encore de beaux progrès à faire pour ce qui est du tissage de perles,
mais l'idée est là...

jeudi 26 juillet 2012

dernière lecture : Tu devrais voir quelqu'un

d'Emmanuelle Urien

Urien emmanuelle Tu devrais voir quelqu'un

¬¬¬¬¬

Présentation de l'éditeur
Dans la vie de Sarah, il y a un bol rouge, des carnets pour écrire, trois médecins, une amie de toujours, quelquefois Julien, et beaucoup de questions
Dans la vie de Sarah, pas de place pour Janvier, qui pourtant s'y installe, évinçant tout le reste.
Dans la vie de Sarah, il n'y a plus que Janvier.
Un jour, c'est sûr, elle le tuera.

Mon sentiment au sujet de ce livre :
Un livre très dérangeant.
La folie qui s'installe. Le déséquilibre annoncé. La peur.
Ici se côtoient, pour notre plus profond désarroi, la violence et l'Amour, l'amitié et la manipulation.
Pas bien reposant, tout ça !
Mais superbement écrit.

Morceaux choisis :
"Si l'on ignore quelque chose de gênant pendant assez  longtemps, en général l'objet du trouble disparaît. Une fatigue persistante, un bouton de fièvre, un homme trop pressant (...)"
"Il faudrait trouver un expédient pour ne plus penser et cesser, en tout cas, d'attendre que quelque chose arrive".
"(...) les risques de la vie : aimer et être aimée ; finalement, c'est tout ce qui importe, et tout ce qui fait mal."

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 23 juillet 2012

carte postale

LeBruitDesVaguesDSC00214

 

Les îles de Lérins, Alpes Maritimes

 

***

 

DSC00234

(Photos juillet 2012)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 juillet 2012

grand écart

Un petit break à la maison :
entre la Côte d'Azur et la Bretagne, le trajet est bien long !
Aussi, une petite pause s'impose...

Alors, avant ce magnifique grand écart,
voici, un peu en vrac,
les bijoux que je n'avais pas eu le temps de vous montrer avant mon premier départ :
deux barrettes, une broche sertie,
et une parure à l'esprit un brin japonisant.

Tous ces bijoux seront bientôt disponibles à la vente dans ma boutique,
mais si l'un d'entre eux vous a d'ores et déjà cligné de l'oeil,
n'hésitez pas à me contacter !

(vous pouvez cliquer sur les photos pour un meilleur affichage !)

2012-096BarretteLeBruitDesVagues 2012-097BarretteLeBruitDesVagues

2012-095BrocheLeBruitDesVagues

2012-093CollierLeBruitDesVagues 2012-094BagueLeBruitDesVagues

Toutes ces créations sont réalisées en pâte polymère.
Les techniques utilisées :
plaque en hidden magique (...cette fois, il n'en reste plus !),
décor imprimé dans la pâte et acrylique pour les barrettes
serti en perles de rocailles pour la broche

***.
Je remercie en passant toutes celles qui mettent mes tutos en lien.
Votre favori : la technique du craquelé,
(dès que j'ai un peu de temps, j'y intégrerai quelques photos explicatives)
dont le résultat, chez certaines, m'a tout simplement émerveillée...

Merci...

Posté par anne_p à 11:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 4 juillet 2012

girouette ?

C'est rare que je confectionne des bracelets.
Tout simplement, je crois, parce que je n'en porte pas.
Mais là, presque, je pourrais...

2012-092BraceletLeBruitDesVagues

Bracelet en pâte polymère
et serti en perles de rocailles

mardi 3 juillet 2012

ici est l'une des plus belles choses de ma vie

" Le secret
est l'une des plus belles choses de la vie,
c'est la richesse de nos existences,
un petit coin qu'on livre ou pas,
à ceux que l'on aime, avec des gradations.
Le secret fait partie de la beauté de la vie.
Tout livrer à tout le monde ,
c'est détruire quelque chose,
c'est se rendre esclave. "

Michelle Perrot

LeBruitDesVaguesDSC00124Portrait2

 

2012-091CollierLeBruitDesVagues

Collier en pâte polymère
avec serti en perles de rocailles

 

Posté par anne_p à 07:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 2 juillet 2012

dernière lecture : Saga

de Tonino Benacquista

Benacquista Tonino Saga

¬¬¬¬¬

Présentation de l'éditeur :
Nous étions quatre : Louis avait usé sa vie à Cinecittà, Jérôme voulait conquérir Hollywood, Mathilde avait écrit en vain trente-deux romans d'amour, et moi, Marco, j'aurais fait n'importe quoi - mais n'importe quoi ! - pour devenir scénariste. Même écrire un feuilleton que personne ne verrait jamais. " Saga ", c'était le titre.
(Grand prix des lectrices de Elle, 1998)

Mon sentiment au sujet de ce roman :
...Dire que j'ai failli passer auprès du bonheur !
Lorsque j'avais lu la partie introductive au roman (la présentation des personnages principaux), je n'avais pas franchement accroché, en tout cas pas compris l'engouement de Nath' ("Hey, coucou, Nath' !") pour ce roman.
Hop, sous la pile ! ...On verra plus tard.
Quelle bêtise !
Quand j'ai extrait ce roman de ma table de nuit (un peu contrainte, mea culpa : ça doit bien faire 6 mois que l'on me l'a prêté et là, il est plus que temps que je le rende...), j'ai plongé dans un univers loufoque, drôle, extravagant, surréaliste : le bonheur.
J'adore !
Vite, vite, un autre Tonio Benacquista !!!

Morceaux choisis :
"Elle a ce genre de beauté qui rend indifférent quatre vingt dix huit hommes sur cent, mais qui fascine les deux qui restent. Je suis l'un d'eux, et par chance l'autre ne s'est jamais manifesté. "
"Hormis Dieu et les scénaristes, vous connaissez d'autres boulots où l'on façonne les destins ?"
"Si l'art imite la vie, tant mieux".
"Le même geste dit exactement le contraire, selon la lecture".
"Je sais que la foi a besoin de preuves".
"Qui a dit que les plus beaux mots désignaient les plus belles choses ? ...Quand on pense qu'adulte a donné adultère. Vous ne trouvez pas ça vertigineux ?"
"Qui a dit que les paranoïaques pesaient le réel avec une balance plus subtile ?"
"J'ai bien peur que la seule limite soit celle de notre imagination".
"Nous sommes faits de l'étoffe de nos rêves".
"Il faudrait pouvoir écrire sa vie, scène après scène, et s'en tenir au script".
"Voilà peut-être le secret du bonheur : ne plus penser qu'à l'instant présent".
"Lancer le boomerang" est un geste très sentuel et une superbe parabole de la solitude".
"Le problème, c'est que je ne serai pas là pour voir la fin du monde".

Et puis, ce passage un peu plus long, que j'adore...
"Transgresser l'interdit, ce n'est ni voler une voiture ni casser la gueule de son pire ennemi. L'interdit, c'est bien autre chose, morveux. L'interdit n'est pas forcément la faute, ni le courage de la faire. L'interdit c'est... c'est faire un geste libre, tout simplement. Un geste qui n'est dicté par aucun code, aucune revendication, aucune revanche. Un geste libre, c'est...Jeter un violon par la fenêtre dans la quiétude du soir. Psalmodier dans une langue inconnue devant un miroir. Casser paisiblement  des verres à pied tout en fumant un énorme cigare. Porter un chapeau grotesque et agir comme s'il était invisible. En somme, risquer avec délice de passer pour un dingue aux yeux des autres. Enterrer du même coup le rationnel, le bon goût et la norme. "

Ben voilà... Tonino Benacquista a une nouvelle adoratrice : moi.
Allez, dites-moi que vous aussi vous l'aimez !

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 1 juillet 2012

le futur ne manque pas d'avenir...

Dans le Kiosque à journaux,
Gare de Valence,
hier :

Lui : "Excusez moi, mademoiselle,
est-ce que vous auriez Le Monde de demain"
Elle : "Ah non..."
Lui : "Et vous l'aurez quand ?"
Elle : "Demain".

Moi :

gif_smiley laugh

Posté par anne_p à 11:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :