Ben j'vais vous dire un truc :
"cueillir" des noix, c'est drôlement sportif !

DSC08486 DSC08499

Qui aurait pu penser qu'un jour moi, la citadine,
bretonne de surcroit,
"gaulerait" un jour des noix !??

DSC08485 DSC08491
DSC08487 DSC08488
DSC08512
DSC08526

Petit reportage/tuto-photos d'une cueillette de franquettes
(les vraies, gros calibres,
"celles-là, c'est des belles", m'a dit mon beau-père...)

***

Photo 1 - Repérer dans l'arbre les noix (j'en vois déjà qui rigolent, ben c'est pas évident, il y a toujours le soleil au mauvais endroit. En plus faut pas se mettre pile dessous, sinon tu te prends les noix sur la tête ...et ça fait mal ! Et puis, les noix, on dirait qu'elles le font exprès, de tomber là où faudrait pas, je veux dire : pile sur ma tête !)
Photo 2 - Penser à venir avec sa brouette, son petit panier, sa "gaule" (c'est juste une branche de saule taillée par les arrières-arrières-arrières grands-parents : "gaule", ça fait mieux, et surtout plus ancien !), sa bouteille d'eau (surtout que cette année, le mois de septembre ressemble à s'y méprendre à un mois de juillet bienveillant !) et, plus particulièrement pour moi : son appareil photo, ses mouchoirs, son ipod... Ah oui, et les gants : essentiels, les gants : sinon tu te retrouves avec les mains noires pendant quelques jours, voire quelques semaines...
Photos 3 et 4 - S'armer de sa plus grande patience d'ange, de ses bras musclés, de sa nuque souple, et attaquer "le champ" courageusement  (bon, heureusement, il est joli, ce champ : le paysage est sympa, les chevaux hennissent juste à côté, il fait soleil, et puis il y a de la bonne musique, des voisins qui font signe en passant, des gens sympas qui cherchent leur route...).
Photos 5 et suivante - Le principe : tu gaules les noix (c'est à dire qu'avec une grand perche, tu les fais tomber par terre). Puis, avec ton petit panier, tu ramasses tout ce que tu viens de faire tomber. Et tu remplis ta brouette.
Ensuite, tu passes à l'arbre suivant.
(Au bout du 75ème arbre, tu as trop chaud, trop soif, trop mal au dos, et puis trop les nerfs d'avoir mis des sandales et pas des bottes, parce que y'a plein de trucs qui piquent, là, trop lourde aussi, la brouette, comment je vais pouvoir la ramener à la maison.)
Et là, miracle, ta fille arrive, avec un grand verre d'eau, porte le panier, ouvre le portail.
Rentrer - maison.
;)

***

Pour de bonnes recettes de gâteaux aux noix,
c'est par ici, ou encore par là (clic)