Textes courts rédigés en atelier d'écriture Poèmes
mardi 16 août 2011

tant d'images...

chagall 1931 EquestrienneJe veux rire, courir, parler, pleurer,
et voir, et croire
et boire, danser,
crier, manger, nager, bondir, désobéir
J'ai pas fini, j'ai pas fini
voler, chanter, partir, repartir
souffrir, aimer
Je l'aime tant, le temps qui reste

(Le temps qui reste, Serge Reggiani)

 

 

Illustration : Equestrienne, Chagall, 1931

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 7 mai 2010

un geste pas si anodin...

114StyloGrisFleuri

création en pâte polymère
(utilisation de restes de canes)

L'écriture
c'est le coeur qui éclate en silence.

une citation de Christian Bobin

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 29 septembre 2009

Si...

"On pourrait presque...
C'est si bon, la vie au conditionnel."

une citation de Philippe Delerm, dans "La première gorgée de bière"

DSC03449

photo été 2009
(sans aucune retouche !)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 septembre 2009

Figure de proue

petite_sireneJe suis la vigilente.
Si j'’avance à contretemps, ciel immense sur la tête et eau salée sur le visage, je le dois à la pluie, juste avant qu’elle ne tombe, à cette heure trouble, ce moment précis, avant le lendemain, et avant les jours, les mois, les années.
Face aux déferlantes, souvent, je ferme les yeux, et je rêve : d’une ville dans la nuit où vient, seul dans le noir, cet homme, semblait-il sans lumière. Mais il est celui que j’aime tout bas, qui me donne envie de tout connaître, de tout prendre et de tout donner : la terre légère, le nom du vent, la vie des pierres. C'est ainsi que face au large, je porte un désir dans mes yeux, grands ouverts vers l’horizon.
Et j'attends.

Texte rédigé en août 2009,
Le thème : "titres de romans" :
En partant de titres de romans contemporains conseillés sur le site "le choix des libraires" (ici), j'ai essayé d'illustrer de façon poétique, cette photo que je trouve à la fois belle et effrayante : à quoi peut bien donc penser cette femme agrippée à la proue du navire ? Pourquoi reste-t-elle dans cette posture inconfortable alors qu'il lui suffirait de joindre les bras pour plonger dans les flots et retrouver sa liberté... Symbolise-t-elle la femme, figure de proue défiant vents et marées ?
Et vous, qu'en pensez-vous ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 11 septembre 2009

Aller et venir

DSC03418

C'est la monotonie
la vie, dis-toi le bien.
Mets ton imperméable
et tes gants sur tes mains.
C'est pas la paradis,
C'est juste un va et vient,
C'est la monotonie,
alors couvres-toi bien.

(B.Biolay)

Photo été 2009
pour illustrer les vents et marées dans notre quotidien,
la venue de temps moins cléments,
la fin d'un doux été...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 17 mai 2009

Regarder les choses autrement...

Doisneau_La_DentLa vie c'est comme une dent

La vie, c'est comme une dent
D'abord on n'y a pas pensé
On s'est contenté de mâcher
Et puis ça se gâte soudain
Ça vous fait mal, et on y tient
Et on la soigne et les soucis
Et pour qu'on soit vraiment guéri
Il faut vous l'arracher, la vie

Boris Vian

Illustration :
"La dent",
de Robert Doisneau

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 28 mars 2009

Indiscrétions !

Mirage_de_salvador_DaliLettre à celui
qui pourrait m'aimer

Un geste, un mouvement,
de vous,
et c'est fou,
le bonheur est là,
tout autour de nous.
Votre bouche rouge
(à la fraise, sans doute ?)
à vos cheveux, un accroche-coeur...
Le mien ?
Voilà,
le mal est sans espoir.
ouvrez grand vos bras
et e
mmenez-moi,
même si, pour cela,
deux ailes seraient mieux.

Un texte réalisé en atelier d'écriture (maison des écrits, ville d'échirolles),
que j'aurais pu nommer "ébauche d'une vie à deux"

Illustration : "Mirage", de Salvador Dali

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 20 février 2009

S'entendre...

L_arbre_de_vieEntre ce que je pense
ce que je veux dire
ce que je crois dire
ce que je dis
ce que vous voulez entendre
ce que vous entendez
ce que vous croyez comprendre
ce que vous voulez comprendre
et ce que vous comprenez,
il y a au moins neuf possibilités
de ne pas s'entendre.


Auteur non connu

Illustration :
"L'arbre de vie", de Gustave Klimt

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 6 janvier 2009

Accrocher son étoile

 
klimt_sea_serpentsQuel joli mot "merci".
Quand il est dit avec le coeur.
Car rien ne nous est dû. Il faut tout conquérir.
Et dans toute idée de conquête
il doit être compris
l'idée d'apporter quelque chose.
Semer pour conquérir ET conquérir pour semer.
La conquête doit être mutuelle, réciproque.
Elle n'est jamais définitive.
Elle est comme le feu sur lequel on veille
et que l'on doit nourrir.

Je me nourris de tout.
D'un simple coucou (oui, oui)
amical, bienveillant...
ou de remarques pertinentes,
de pensées exprimées
qui stimulent ma réflexion
et m'aident à aller de l'avant.

Je ne suis pas un intellectuel.
Je suis un instinctif qui a appris à s'exprimer
pour se libérer la cage thoracique.
J'ai beaucoup de respect pour les gens simples
qui ont un coeur
et ne savent pas toujours dire les choses.
Mieux que du respect. De l'amour.
J'aime les gens simples.

J'aime la poésie.
Pas celle qui compte ses pieds.
Celle qui naît dans un feu
et meurt dans un autre feu qui l'accueille.

Juste semer autre chose, regarder autrement,
accrocher son étoile...
Il suffit d'un déclic.


un texte d'Arawak
(son site vous surprendra !)

Illustration :
Sea serpents IV
 
de Gustav Klimt

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 29 décembre 2008

Grisaille ?

Ce petit texte s'est inspiré d'une phrase, que j’ai entendue à la radio, et qui m’a interpelée :
« La nature est fondamentalement bonne : elle nous donne, elle nous donne, et nous ? On fait tout le contraire : on la pille, on la détruit. On est des parasites. C’est une honte ».

Homo-parasitus

Scream_de_Edvard_MunchEt si réenchanter le monde
Ne devenait qu’un simple divertissement :
la futile illusion
d’un dépaysement
tout entier dévoué
à la recherche d’une liberté utopique ?

Projets fous
Inventions avides
Renouveaux dévastateurs
Voyages

Ignorer les distances et le temps
Découper l’espace
Décrocher la lune
Partir

Car le bonheur serait ailleurs
Toujours

Mais courir égoïstement
après ces vaines illusions
mène à oublier
où se posent chaque jour nos yeux,
à négliger notre terre
dans sa si grande beauté.

Et à s’oublier soi-même.

Illustration :
"Scream" de Edvard Munch

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :