mercredi 13 juin 2007

Un petit banquet entre amis

une recette inratable,
et voilà l'éternel dilemme :
dois-je vraiment partager mes bonnes recettes ?

Allez, je vais être bon joueur, et c'est vraiment parce que vous avez été nombreuses à Ribsme la réclamer. Voici donc la recette de mes côtes de porc grillées, à la façon des travers de porc "ribs". Pour (environ) 600 grammes de viande, il faudra 2 gousses d'ail, 70 g de concentré de tomates, du ketchup, de l'huile d'olive, de la moutarde, du vinaigre, de la sauce Worcerstershire, du sucre en poudre, du sel et du poivre. verser le concentré de tomates dans un grand saladier - ajouter 4 cuillères à soupe d'eau, les deux gousses d'ail pilées, 2 c. à soupe de ketchup, 2 c. à soupe d'huile d'olive et 1 c. à soupe de vinaigre - bien mélanger - puis ajouter 1 petite cuillère de moutarde, 1 de sauce Worcestershire et 1 de sucre (ou du miel !) - saler, poivrer - badigeonner les côtes de porcs de ce mélange - laisser macérer la viande pendant minimum une heure - l'idéal est de la cuire au barbecue, en la "retrempant" une ou deux fois dans la sauce en cours de cuisson.
Quand vos invités y auront gôuté, sûr, ils voudront s'en resservir !
(Désolée, je sais : la photo est floue. mais dévorée à pleines dents, cette côte était la dernière ! Donc impossible de reprendre une photo correcte !)

Posté par anne_p à 22:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


mardi 5 juin 2007

Entre deux averses...

...je suis parvenue à prendre une photo "bucolique" d'un pot de yaourt !!!

Mais pas n'importe lequel ! Un yaourt "fait maison", sans yaourtière. Et oui, car voyez-vous, mesdames, la yaourtière n'est pas indispensable pour réussir à faire ses yaourts soi-même. Par contre, le mauvais temps, si !, parce qu'alors, on est bien plus tenté de rester chez soi à cuisiner,  vu que, de toutes façons, on ne peut pas sortir !
Je vous invite à tenter l'expérience. Il vous faut une cocotte minute, des pots de yaourt videsYaourts_maison que vous avez mis de côté pour cette expérience (je vous conseille les pots en terre cuite - 7 pots -, vendus par 2, dont l'un d'entre eux vous servira pour la recette, et l'autre pour la refaire ensuite, puisque cela vous aura tellement plu ! Mais vous pouvez aussi utiliser de simples verres, ou des pots en verre de la laitière - 8 pots -, par exemple)
Bon désolée, l'entré en matière est un peu longue, mais il vaut toujours mieux partir sur de bonnes bases, n'est-ce pas ?
Et puis : 1 litre de lait entier - la valeur d'un pot de yaourt de lait en pourdre - un yaourt au lait entier, de préférence d'excellente qualité, ou un de ceux que vous avez fabriqué vous même, et que vous avez mis de côté ! Ils peuvent "resservir" 6-8 fois, après quoi, il faudra racheter un (bon) yaourt, et recommencer !
Bon. Passons aux choses sérieuses.
Mettre de l'eau au fond de la cocotte minute (pas trop, cela doit servir de bain marie aux yaourts par la suite) - La faire bouillir - Dans une casserole, faire bouillir le lait - Puis le laisser refroidir jusqu'à la température de 38-40° (là, désolée, mais ma façon de tester si ça va consiste à plonger mon index dans le liquide. Si c'est trop chaud pour mon doigt, ça l'est aussi pour mes yaourts ! En fait, l'idéal est de ressentir la chaleur sans se brûler. Si vous avez un thermomètre de cuisine, sûr, c'est beaucoup mieux... mais moins amusant !). Donc, quand le lait est à la bonne température : y mélanger le lait en poudre, puis le yaourt, délicatement (je vous conseille d'abord de bien le brasser pour qu'il soit plus liquide. Il se mélangera mieux au lait) - Verser cette préparation dans les petits pots - Placer ces pots dans la cocotte (attention : hors du feu !) et fermez rapidement en verrouillant le couvercle, avec la soupape de sécurité pour que la chaleur ne s'échappe pas. Et oubliez tout cela dans un coin pendant au minimum 5 heures (moi, j'aime les laisser toute une nuit...). Après ce temps, vous devriez obtenir de délicieux yaourts bien fermes, (même si je dois vous avouer que mes premières tentatives n'ont pas toujours été exceptionnelles, voire, pour certaines, un peu lamentables...), qu'il faut mettre au frigo, de préférence avec un petit couvercle (chez nous, on les mange si vite que ce dernier détail est la plupart du temps occulté !).
Si vous êtes joueuse, et que vous aimez le côté rustique de la chose, cette expérience culinaire est pour vous !

Posté par anne_p à 22:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

vendredi 25 mai 2007

Elle s'adapte à toutes les occasions...

Cette recette, facile à réaliser, peut aussi bien être servie pour une petit buffet apéritif que pour un plat principal. Le thon mariné sera succulent en accompagnement d'une salade, de tomates, ou plus simplement sur des petits pics en bois pour des bouchées acidulées surprenantes et goûteuses... Les proportions sont difficiles thon_marin_à quantifier, puisque selon la formule que vous choisirez (buffet ou salade), les quantités nécessaires ne seront pas les mêmes. Donc, nous dirons que voilà la recette pour 7-8 personnes, en salade. 5 cl d'huile d'olives - 2 oignons rouges finement émincés (ou 3 oignons blancs nouveaux) - 1 à deux piments rouges épépinés et finement hâchés - 2/3 gousses d'ail émincées - 300 g de tomates mures coupées en petits dés (ou une grosse boîte de tomates pelées) - 1 c. à café de sel - une tranche de 400 g environ de thon coupée en petits dés - 1 bouquet de menthe fraîche - 4 citrons pressés. faire chauffer dans une poêle l'huiile d'olive et y faire revenir les oignons à feu moyen pendant 5 à 7 minutes en remuant, jusqu'à ce qu'ils soient fondants et ranslucides - ajouter le piment, l'ail, les tomates et le sel - retirer du feu et laisser refroidir - dans un grand plat, disposer les dés de poisson en une seule couche - recouvrir du mélange d'oignons et tomates et de feuilles de menthe ciselées - ajouter quelques olives noires dénoyautées, si vous les aimez... - recouvrir tous les ingrédients d'une couche de jus de citron - couvrir d'un film alimentaire (ou d'un couvercle) pendant 24 heures - servir selon votre convenance, très frais.

Posté par anne_p à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 6 mai 2007

Est-il de bon goût

de parler d'autre chose, ici et aujourd'hui,
que des élections...

A bien y réfléchir, je me dis que oui, bien sûr... 
Après tout, ce blog n'a jamais traité que de sujets "futiles", n'est-ce pas, si tant soit peu que l'on puisse considérer de futile tout ce qui me nourrit et me réconforte...
Lecture, nature, petites et très humbles créations, et toutes ces petites choses qui font mon quotidien ne m'ont jamais empêché de penser, bien au contraire, ni d'entendre tout ce qui se passe autour de moi, ou encore sur la scène nationale.
Désigner mon meneur est pour moi une lourde responsabilité, et seul l'avenir validera mon choix. Pesant. Mais parce que la démocratie est la vraie valeur de la France, celle qui me rend tellement libre (y compris, et surtout libre de choisir) : je vote.

Pfff... Tout de même !... Tout cela m' épuise (enfin... je veux dire m'angoisse), pas vous ?
Je vous convierais avec le plus grand plaisir à une petite "collation" qui nous réconforterait de toutes ces émotions... Mais je ne sais que vous offrir...
Ah, mais j'y pense, j'ai en réserve une alléchante recette de terrine de fèves fraîches au saumon et en habit de poireau, qui saurait très bien se tenir après une telle journée ! pour 4 personnes : 1 kg de fèves fraîches - 1 bouquet garni - feves4 feuilles de gélatine - 1 poireau - 1 yaourt nature perle de lait ou fjord - 5 cl de bouillon de volaille - 200 g de saumon. faire cuire les fèves avec le bouquet garni - les peler (il en existe des toutes prêtes chez Picard surgelés, mais c'est comme vous voulez, hein...) - les passer au presse purée - couper le poireau en deux dans le sens de la longueur - le faire cuire quelques minutes (pour ceux qui n'aimeraient décidément pas le poireau, vous pouvez utiliser des asperges) - couper le saumon en bâtonnets - le saisir à la poêle, de façon à ce que l'intérieur soit un peu cru - faire fondre la gélatine dans le bouillon de volaille - l'incorporer à la purée de fèves - ajouter le yaourt - bien mélanger, saler, poivrer - chemiser un plat à cake avec le poireau taillé en fines lanières - remplir la terrine de purée de fève et de saumon (placé dans le sens de la longueur) - mettre 4 heures au réfrigérateur.
Au moment de servir, couper en tranches, avec une quenelle de fromage frais et des herbes, ou une petite mayonnaise et une salade verte.

Posté par anne_p à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 23 avril 2007

J'ai la mémoire qui flanche :

et justement, puisque je ne me souviens plus pourquoi le poisson est si bon, je cherche, je cherche, et chemin faisant, je trouve souvent des recettes qui me Saumon_au_four_avec_courgettesdonnent envie de tester l'efficacité de ce précepte... Comme cette recette de pavés de saumon en habit de courgettes, basilic et citron. Pour 4 personnes. 4 pavés de saumon sans la peau - 2 petites courgettes - 2 c. à soupe d'huile d'olive - 1 c. à soupe de basilic ciselé par pavé - 1/2 tranche de citron non traité par personne - sel, poivre, thym. rincer et éponger les pavés de saumon - laver les courgettes, les sécher, et les découper en rondelles bien fines - préchauffer le four th. 7 - sur une plaque antiadhésive, ranger les pavés de saumon - les enduire d'huile d'olive - saler, poivrer, mettre une petite pincée de thym, et 1 c. à soupe de basilic ciselé sur chacun des pavés - disposer ensuite les tranches de courgettes dHaricots_verts_en_fagotse manière à recouvrir entièrement les pavés de saumon - verser un petit filet d'huile d'olive - saler, poivrer - déposer 1/2 tranche de citron sur chacun des pavés - faire cuire au four à peine une dizaine de minutes (sinon, le saumon devient tout sec).
J'avais préparé des petits "fagots" de haricots verts pour accompagner ces pavés, et cela se marie plutôt bien... Et, gourmands que nous sommes, il n'en est pas resté une miette !

Ah ! et puis, samedi dernier, j'ai encore testé une recette au saumon : et, honnêtement, elle vaut son petit détour (mais, soyons honnête, elle est nettement moins "light" et moins rapide à préparer que la précédente). Il s'agit d'un crumble d'épinards au saumon et aux herbes fraîches :
(pour 6 personnes) Pour la garniture : 2 oignons blancs ou 2 échalotes - 1 c. à soupe d'huile d'olive - la valeur d'un bol d'épinards "blanchis" (ou surgelés) - 3 pavés de saumon - 15 cl de crème fraîche épaisse de préférence - 2 c. à soupe de ciboulette ciselée - 2 c. à soupe de fenouil frais ciselé (ou toute autre "herbe" fraîche à votre goût : origan, aneth, persil...) - sel et poivre - Pour la pâte : 75 g de beurre  - 60 g de parmesan - 90 g de farine - 3 c. à soupe de farine. préchauffer le four th. 6 - éplucher et découper finement les oignons - dans une poèle, faire chauffer l'huile d'olive et y faire revenir les oignons quelques minutes - ajouter les épinards égouttés - saler, poivrer - faire cuire une dizaine de minutes, en remuant - ciseler les herbes aromatiques - les mélanger à la crème en salant et poivrant - découper les morceaux de saumon en cube de 2 cm de côté et enlever les arêtes - répartir les épinards au fond d'un plat à gratin - ajouter une couche de saumon - verser la crème aux herbes - préparer la pâte de cumble en faisant ramollir le beurre au micro-ondes, en râpant grossièrement le parmesan (ou utiliser du parmesan râpé tout prêt !) - mélanger la farine, la chapelure, le parmesan puis le beurre ramolli - du bout des doigts, malaxer délicatement cette pâte, de manière à l'émietter (le but étant d'obtenir une consistance sableuse) - répartir cette pâte sur le saumon aux épinards, de façon régulière - faire cuire au four une vingtaine de minutes - servir chaud.


Posté par anne_p à 17:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


samedi 14 avril 2007

Ne lui dites pas

que je vous ai aussi fait part des ces recettes-ci...

Cela plaît déjà très moyennement à mon mari que je transmette "mes"  meilleures recettes à mes copines, alors s'il se doutait que je n'hésite pas le moins du monde à en faire part à mes amies blogueuses, il serait "vert"... Enfin, je crois qu'il s'en doute un peu, et il s'est bien rendu compte que chez mes copines, on mange parfois de ces "petites choses" Buffet_chiroisque l'on apprécie tant chez nous... Bon, bref, pas d'état d'âme pour moi, mais des recettes à partager ABSOLUMENT : pour commencer, une petite soupe à la tomate aux parfums d'asie : pour 4 personnes - 1 kg de tomates mûres - 1 oignon - 1 gousse d'ail - 2 cm de gingembre frais - 2 brins de basilic ou de coriandre - 20 gr de sucre en poudre - 2 c. à soupe d'huile d'olive - 1 c. à soupe de vinaigre balsamique - sel - poivre. ébouillanter les tomates - les peler - les épépiner - hacher finement l'oignon et le faire revenir dans l'huile d'olive, mais sans le faire colorer - préparer un caramel léger avec le sucre et quleques gouttes d'eau - y ajouter les tomates en morceaux et les oignons cuits - enlever du feu - mélanger vivement - passer ce mélanger au moulin à légumes - incorporer l'ail pressé, le gingembre épluché et râpé et le vinaigre balsamique - saler et poivrer - mettre 2 h au frais - placer des crevettes décortiquées dans de jolis récipients (bols, verres, assiettes à soupe) - verser la soupe et décorer de quelques feuilles ciselées de basilic ou de coriandre (facultatif). L'avantage de cette recette est que l'on peut la préparer à l'avance (même la veille...) et qu'elle fait, à chaque fois, l'unanimité ! ... Et l'été, c'est un vrai régal.

Pour un petit buffet, l'idéal est de confectionner quelques sympathiques "petites choses" à grignoter en accomagnement de ce met liquide. J'ai testé une nouvelle recette, et, ma foi, avec beaucoup de succès (tout a été dévoré le temps de dire "ouf"). Il s'agit de raviolis chinois au porc cuits à la vapeur (proportions pour une quinzaine de Dim sum) : pâte : 150 g de farine - 5 à 6 cuillères à soupe d'eau bouillante - 1/2 cuillère à soupe d'huile. Farce : 150 g. de porc hâché - 1 champignon de paris - 1 petit oignon blanc - quelques feuilles de persil - 3 c. à soupe de pignons de pin - 3 c. à soupe de sauce soja - quelques gouttes d'huile de sésame - 1 pincée de cumin - poivre. verser la farine dans un saladier - ajouter l'huile et un peu d'eau chaude - malaxer en une pâte homogène, non collante (ajouter un peu d'eau si nécesaire pour obtenir la consistance voulue) - laisser reposer (le temps de préparer la farce) - hacher finement l'oignon, le persil et le champignon - mélanger à la viande hachée - ajouter les pignons de pin, la sauce soja, l'huile de sésame, le cumin, le poivre - bien malaxergarnir un plat de cuisson vapeur d'un linge propre (pour moi, un autocuiseur électrique, mais un wok, ou autre plat vapeur seront aussi parfaits...) - découper la pâte en une quinzaine de morceaux égaux - les étaler assez finement avec un rouleau à patisserie (pour obtenir des ronds de pâte de 6 à 8 cm de diamètre environ) - y déposer une petite boule de farce - remonter la farce pour obtenir un genre de petites bourses (bien serrer pour fermer) - placer les dim sum dans le cuiseur vapeur - faire cuire une dizaine de minutes (ou plus, surveillez la cuisson...) - à déguster chaud avec une sauce soja.

J'avais aussi préparé quelques sushis et des rouleaux de printemps au poulet et noix de cajou.... mais les recettes seront pour une autre fois...

Posté par anne_p à 22:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 12 avril 2007

Depuis le temps que je voulais en faire

Et bien  voilà...
Et ils sont délicieux !!!

Croquants__vue_1

(la recette des croquants de provence ici)

Posté par anne_p à 14:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 26 mars 2007

Nos toutes premières asperges

pointent le bout de leur nez !!!

Asperge

Je commence ma "cueillette" de recettes à base d'asperges, parce que lorsque "notre" plantation va commencer à "donner" (dans 2 ans), nous ne saurons plus où donner de la tête. J'ai donc testé cette recette de risotto aux asperges, qui a fait l'unanimité ! Pour 6 personnes : 450 g de riz  - 1.5 l de bouillon de volaille ou de légumes - 1 kg d''asperges vertes - 10 cl de vin blanc - 1 oignon - 2 c. à soupe d'huile d'olive - 100 g de mascarpone - 80 de parmesan - sel et poivre. couper la partie la plus dure des aspecrges - découper en rondelles les tiges des asperges - les faire revenir dans le beurre, à feu doux, 3-4 minutes (elles doivent rester croquantes) - saler - ébouillanter les pointes 2 minutes à l'eau salée et les faire revenir un bref instant dans du beurre - saler (si vous n'avez pas le temps, 2 bocaux d'asperges de qualité font aussi très bien l'affaire...) - préparer le risotto : dans une casserole à fond épais, faire revenir 5 mn l'oignon finement hâché avec l'huile d'olive - verser le riz - le mélanger à feu vif 2 mn - avant que le riz ne colore, verser le vin - laisser évaporer - saler - ajouter petit à petit (par louchées) le bouillon chaud, en remuant de temps en temps - lorsque tout le bouillon est incorporé, ajouter (hors du feu) le mascarpone, le parmesan, le poivre, les asperges - laisser reposer 2 minutes, et servez.

Posté par anne_p à 13:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 22 mars 2007

Et hop !!!

...au four !!!

La tarte aux poireaux est incontournable : facile à réaliser et à servir, elle fait partie des recettes vers lesquelles, inévitablement, je reviens... pour 4 personnes : 1 pâte brisée (maison, ou ...toute prête !) - tarte_aux_poireaux4 blancs de poireaux - 4 oeufs - 25 cl de lait (ou de la crème liquide) - 150 g de gruyère râpé - 3 c. à soupe d'huile d'olives, du sel et du poivre - préchauffer le four (th. 6) - disposer la pâte sur un moule à tarte - nettoyer les poireaux - les couper en tranches fines - dans une poêle à fond creux antiadhésive, faire fondre doucement les poireaux dans l'huile d'olive (puis un peu d'eau en cours de cuisson) pendant 20 à 25 mn - saler, poivrer  - battre les oeufs avec le lait - incorporer les oeufs battus aux poireaux, hors du feu - verser sur le fond de tarte - parsemer de gruyère - mettre au four pendant 40 minutes environ.
Au gré de vos envies, vous pouvez incorporer dans votre mélange oeuf/lait du fromage de chèvre avec une pincée d'herbes de provence, des petits lardons grillés, quelques moules décortiquées, ou toute autre invention de votre cru...

Posté par anne_p à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 13 mars 2007

La cuisine marocaine

avec ses plats uniques comme le couscous, les tajines, ou ses pâtisseries à base de miel et d''amandes a tout pour m’attirer. Je réalise souvent cette recette de  Tajine aux pruneaux (recette pour 4 personnes) - 600 g de viande de mouton - 100 g environ d'oignons émincés - 2 gousses d'ail - 1 grosse pincée de safran - 2 pincées de gingembre en poudre - tajine250 g de pruneaux secs - 4 c. à soupe de meil - 1/2 c. à café de cannelle - 1 c à soupe de graines de sésame (facultatif) - sel, pouvre, huile d'olive - découper la viande en cubes - mettre l'huile d'olive à chauffer dans une grande cocotte (ou poêle creuse) - faire colorer la viande - ajouter les oignons - les faire suer - ajouter l'ail écrasé, le sel, le pouvre, le safran, le gingembre - verser l'eau et couvreir - cuire à feu doux environ 45 mn - pendant ce temps, mettre les pruneaux à cuire 10 mn dans un peu d'eau (ils doivent rester entiers) - les égoutter - les disposer dans une ppoêle contenant le miel, la cannelle et unpeu d'eau - les glacer en les enveloppant de miel parfumé à la cannelle - servir avec de la semoule, en arrosant la viande de pruneaux au miel, et en saupoudrant de graines de sésame. Bien sûr, lorsque j'ai voulu en faire ...plus de pruneaux !!! Mais un paquet de figues sèches venait d'être entamé. J'ai donc remplacé les pruneaux par des figues, et ma foi, ce fut tout aussi délicieux !!!

Posté par anne_p à 13:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]