vendredi 25 septembre 2009

Laissez-vous tenter...

Je ne comprends pas toujours pourquoi je vous parle, la plupart du temps, de recettes aux saveurs douces et sucrées, moi qui ne suis pas particulièrement portée sur les pâtisseries (ah ! mais je vous promets !). Ce que j'aime, je crois, c'est les préparer pour les autres, amis et enfants, qui se régalent alors de ces gourmandises. pommeVous ne me croyez pas ? Je suis entourée d'amateurs de gâteaux en tous genres. Pour preuve : encore une recette qui vient d'une de mes amies. "Inratable", précise-t-elle. Mais surtout super facile à réaliser et, par dessus tout, absolument délicieuse !!! (...ben oui, j'en ai mangé, faut pas non plus exagérer...). fondant aux pommes et citron de Valérie Z. Ingrédients : 4 pommes - 100 g de farine - environ 80 g de sucre en poudre - le zeste d'un citron- 2 oeufs - 60 g de beurre mou - 1 sachet de levure chimique. préchauffer le four th. 6 - mélanger intimement les oeufs, le sucre et les zestes, jusqu'à ce que le mélange blanchisse - ajouter le beurre ramolli - verser la farine et la levure - mélanger soigneusement - verser la pâte dans un plat à gratin ou dans un plat à tarte en porcelaine - éplucher les pommes et les découper en fines lamelles - les déposer sur le plat, comme pour une tarte - saupoudrer de 2 c à soupe de sucre en poudre + quelques zestes de citron supplémentaires - faire cuire 30 mn environ - servir directement dans le plat.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 20 septembre 2009

Rien à voir !

Une petite recette d'été,
la meilleure qui soit, puisque concoctée avec les légumes du potager !
Plus de saison ?
Et pourquoi donc ne pas faire vivre encore quelques jours ce savoureux été ? Voilà Tian_de_l_gumespourquoi je vous propose une délicieuse recette de tian à la courgette, aux tomates et aux oignons. Et là, croyez-moi : la tester, c'est l'adopter ! Ingrédients : 4 courgettes moyennes – 4 tomates – 4 gros oignons – 1 fromage de chèvre frais en forme de bûche – 100 g de riz – 1 gousse d’ail – 1 c. à soupe de thym effeuillé – 3 feuilles de laurier – 6 c à soupe d’huile d’olive – 15 cl de vinaigre balsamique – sel et poivre. faire cuire le riz à l’eau bouillante salée 10 mn  - peler les oignons – gratter les courgettes – laver les tomates et enlever les queues – découper tous ces légumes en tranches régulières (environ ½ cm) – préchauffer le four th.6 – égoutter le riz – éplucher l’ail et frotter avec un plat à gratin – huiler le plat et tapisser le plat avec le riz – placer dans le plat les rondelles de tomate, d’oignon, de courgette et de chèvre, debout – parsemer de thym et de laurier émietté – saler, poivrer, arroser d’huile d’olive – enfourner pour environ 40 minutes - 10 mn avant la fin de la cuisson, verser le vinaigre dans une casserole sur feu vif . Le vinaigre doit réduire jusqu’à une consistance sirupeuse (5 mn). napper les légumes de ce caramel, remettre au four 5 mn - servir chaud ou tiède.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 7 septembre 2009

La question sera toujours de savoir

qui va cuisiner ce soir...

Une petite recette, proposée par Jacques Salomé, dont j'attends vos impressions !
mélanger la compréhension avec la bonne humeur et l'amour fondant - Physallis_en_forme_de_coeurremuer avec la fidélité - rajouter lentement les caresses et les sourires, jusqu'à faire devenir fou le tendre amour - retourner le tout avec des étreintes - faire cuire à feu ardent - inutile d'ajouter une larme de jalousie si on en manque, car non indispensable - garnir de baisers profonds - saupoudrer de complicité et d'humour léger - ne pas oublier la fantaisie en bouquet (pour le parfum) et la folie en grain ou vice versa - laisser gonfler et présenter chaud (ne jamais laisser refroidir) - servir avec l'invention souhaitée.
Outre de la patience et beaucoup d'enthousiasme, cette recette demande un temps certain pour la préparation, la réalisation et pour la consommation ! Attention aussi, cette recette est personnelle : chacun complètera au gré de ses amours ou de ses expériences, la question cruciale restant... qui cuisine des deux ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 18 juillet 2009

Sous la pinède

Les cakes, je me demande si je ne commence pas à m'en lasser.
Ils sont pourtant, il faut bien le reconnaître, un mets bien pratique, surtout lorsque l'on Cake_aux_artichaudsa annoncé que l'on apporterait quelque chose pour un petit repas entre amis ou pour un pique-nique. Vite faits, transportables, facilement tranchés : c'est vrai que voilà le plat idéal !
En "fouillant" un peu dans mes recettes, je suis tombée sur celle-ci, dont la base diffère de celles que j'avais confectionnées jusqu'à présent. Rien qu'en la lisant, cela sentait le Sud, avec son accent chantant et ses pins maritimes. Qu'est-ce que je risquais ? Me voilà lancée... Cake aux artichauts et son pesto au basilic. pour la base : 4 oeufs - 250 g de farine - 1 sachet de levure chimique - 100 g de parmesan râpé - sel et poivre - 15 cl d'huile d'olive - 15 cl de vin blanc. Pour la garniture : 2 petits bocaux d'artichauds à l'huile d'olive - un petit bouquet de basilic - 3 gousses d'ail - 2 c. à soupe d'huile d'olive. Pour la décoration : une bonne poignée de pignons de pin. allumer le four th 6-7 - égoutter les artichauds - préparer le pesto en mixant les feuilles de basilic avec l'ail et les 2 c. à soupe d'huile d'olive, le poivre - préparer la base du cake : dans un saladier, battre les oeufs en omelette - saler, poivrer - ajouter le vin blanc en mélangeant bien - puis les 15 cl d'huile d'olive - bien battre la préparation - ajouter la levure, le parmesan puis la farine, le sel et le poivre - les incorporer en petites quantité, en mélangeant bien à chaque fois - verser environ un tiers de cette préparation dans un grand moule à cake - répartir la moitié des artichauds égouttés puis du pesto sur le dessus - recouvrir d'un tiers de la pâte - puis re-artichauds/pesto - puis re-pâte - lisser la surface - saupoudrer de pignons de pin - mettre au four pour environ 45 mn de cuisson (en fin de cuisson, l'huile parfumée bouillonne et même déborde un peu du moule, prévoir votre lèche-frites au fond du four) - laisser tiédir avant de démouler.

Je pense que ce cake est à consommer "avec modération", parce que peut-être un peu trop riche en huile d'olive... Une recette sans doute à améliorer sur ce point-là.

Posté par anne_p à 07:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 23 juin 2009

Avant que la saison...

Avant que la saison ne redémarre, j'ai "attaqué" ma cueillette de recettes Taboul____la_courgette_r_p_eà base de courgettes, prérequis indispensable à la cueillette desdites courgettes, qui ont toujours tendance à se multiplier de façon exponentielle dans notre potager ... Et voilà : j'ai trouvé la recette du taboulé aux courgettes, qui a séduit la tablée entière : elle est simple, légère, rafraichissante,  nourrissante et "goûtue". En plus de ces incroyables qualités, elle peut être préparée à l'avance. Bref, autant vous dire qu'elle a tout pour plaire ! Pour 4 personnes : environ 250 g de boulghour - 4 petites courgettes jeunes, ou 2 un peu plus grosses - 1 bouquet de persil - 1 bouquet de menthe - 1 botte d'oignons nouveaux - 1 barquette de tomates cerises - le jus d'1 citron - 4 c. à soupe d'huile d'olive - sel et poivre. mettre le boulghour dans un saladier - le couvrir d'eau froide - laisser reposer pendant 10 à 15 minutes (le temps de préparer les autres légumes) - éplucher et râper les courgettes - les mettre dans un saladier, ainsi que tous les ingrédients qui seront préparés ensuite, au fur et à mesure - ciseler le persil et la menthe - couper les tomates cerises en 2 ou 4 - émincer finement les oignons nouveaux - presser le jus de citron - arroser le tout avec le jus de citron, l'huile d'olive - saler et poivrer - bien égoutter le boulghour dans une passoire fine pour enlever le maximum d'eau - l'ajouter dans le saladier avec les légumes - mettre environ 2 heures au frigo avant de servir, par exemple avec des grillades.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 10 juin 2009

C'est de "bonne" guerre

Après la recette rhônalpine de la Pogne, c'est à ma Bretagne de porter haut et fort ses couleurs ! kouignamannVoici donc l'incontouranble recette du Kouign aman breton (surtout la spécialité du Finistère sud), auquel nul ne saura résister (en tout cas pas moi...).
Petit conseil de dégustation : à savourer les yeux fermés, tiède, et, si possible, à petite dose... 500 g de farine - 250 g de beurre - 200 g de sucre en poudre - 10 g de levure de boulanger - 1 pincée de sel - 1 jaune d'oeuf - un peu d'eau. préchauffer le four, th 6-7 °C - mélanger dans une terrine la farine, le sel, la levure écrasée - pétrir à la main pour obtenir une pâte à pain bien souple - la déposer en boule sur une planche farinée et la laisser reposer sous un torchon 30 mn - étaler cette pâte avec la paume de la main pour obtenir une grande crêpe épaisse (environ 30 cm de diamètre) - y étaler 125 g de beurre, sans aller jusqu'au bord - recouvrir de 70 g de sucre - plier en 4 en soudant les bords arrondis du triangle - laisser reposer 10 mn au frais - aplatir une deuxième fois la pâte - recommencer l'opération (reste de beurre + 70 g de sucre) - replier encore une fois en 4 - laisser reposer 10 mn - aplatir définitivement pour reformer la crêpe de 30 cm de diamètre (épaisseur : 1 à 2 cm) - dorer avec le jaune d'oeuf - saupoudrer le reste de sucre - cuire à four très chaud 30 mn (récupérer le beurre en cours de cuisson et en arroser le gâteau).

Trop mortel ! (commentaire de mes enfants...)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 4 juin 2009

Oui, voilà, voilà...

Un rythme tout doux, tout doux, je sais bien ...mais voilà : nous sommes au mois de juin ! Et ma vie est en ce moment ailleurs que "dans mon petit atelier créatif".
Pour tout vous avouer, je passe beaucoup de temps dans ma cuisine pogneoù je teste quelques nouvelles recettes. Il y en a quelques unes (simples et faciles à réaliser) qui valent un détour par mon blog, avec, entre autres, la recette de la pogne, celle de mon amie Cécile : une recette 100% régionale ! (*). Ici, en Rhône-Alpes, elle désigne une grosse et belle brioche en forme de couronne et se consomme sans restriction au petit déjeuner ou en dessert avec une salade de fruits. (attention : la pâte se prépare la veille) ingrédients : 500 g de farine - 3 oeufs + 1 jaune - 100 g de beurre - 1/2 verre de lait - 175 g de sucre - 1/2 cube de levure de boulangerie - de l'eau de fleur d'oranger. mélanger les 3 oeufs avec le beurre fondu, puis avec le sucre, puis avec la farine, et enfin l'eau de fleur d'oranger et le lait. écraser la levure à la fourchette - l'ajouter à la préparation - pétrir 10 bonnes minutes - laisser monter la pâte une nuit dans un endroit chaud, et à l'abri des courants d'air, sous un torchon - pétrir le lendemain en "aérant" la pâte - former un gros boudin - faire rejoindre les deux bouts pour former une couronne - sortir le jaune d'oeuf du frigo - laisser gonfler cette couronne sur la plaque de cuisson huilée encore pendant 2 heures - badigeonner avec le jaune d'oeuf - enfourner 30 mn th. 180°C (th 6) avec, à côté, un ramequin d'eau.

(*) Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce produit régional : Elle sent bon la fleur d'oranger, cette belle brioche, dont Romans et Valence revendiquent l'origine. De toute évidence, elle est de la Drôme et c'est un vrai produit du terroir, que l'on peut manger partout (elle voyage facilement), mais que l'on ne fabrique que dans sa région d'origine et nulle part ailleurs... Une pogne, c'est une poignée de farine ou une poignée de main. En tout état de cause, une mesure qui ne passe pas par la balance de ménage. On ne sera donc guère étonné de découvrir que la pogne et sa dégustation, remontent au Moyen Age. Elle faisait partie des gourmandises avec lesquelles on célébrait les fêtes de Pâques. Aujourd'hui, on en mange toute l'année. Elle est composée de farine, de sucre, de beurre fin, d'œufs, de levain et elle est traditionnellement parfumée à la fleur d'oranger. Certains boulangers lui ajoute même des pralines roses et d'autres, comme Nivon, installé à Valence, depuis 1852, et réputé aussi pour ses suisses et ses brioches de Saint Genix (une cousine germaine de la pogne...) n'hésitent pas à y glisser une pointe de rhum ou encore de citron. Les boulangers pâtissiers de la région entretiennent la gloire de la pogne et envisagent même de se mobiliser, pour obtenir une appellation " Pogne de la Drôme ". Ronjat, un autre de ces ardents disciples, est installé à Saint Donat, depuis huit générations.

Posté par anne_p à 08:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 5 mai 2009

Faudrait quand même pas en abuser...

Enfin, moi, si je dis ça... C'est parce que je connais Choc_blanc_pour_recettequelques gourmandes qui en redemandent, de ce gâteau au chocolat blanc. Et pourtant... quand elles auront lu la recette, elles vont prendre peur, parce que, côté calories, il est sacrément gratiné ! ...Mais aussi, quel régal !!! ingrédients : 250 g de beurre (j'en mets un peu moins) - 1 tablette de chocolat blanc à pâtisser (environ 150 - 180 g) - 440 g de sucre en poudre (j'en mets un peu moins également) - 1/4 de litre de lait - 300 g de farine + 1 sachet de levure chimique - 1 c à café d'extrait de vanille - 2 oeufs. Préchauffer le four thermostat 6 - beurrer un moule à manqué - dans une casserole, faire fondre à feu doux le beurre avec le chocolat, le sucre et le lait - bien mélanger tout le temps pour ne pas que ça colle, surtout ne pas faire bouillir ! (sinon, dans un saladier, au micro-ondes quelques minutes...) - laisser refroidir quelques instants - verser la farine et la levure - mélanger (on obtient une pâte plutôt liquide. Pour éviter les grumeaux, un petit coup de mixer, celui pour la soupe, et la pâte sera parfaite !) - ajouter les oeufs et l'extrait de vanille - faire cuire le gâteau environ 2 heures, en le couvrant d'une feuille de papier aluminium à mi-cuisson, et en baissant le thermostat à 5 - sortir du four - enlever le papier alu et laisser reposer environ 10 mn avant de démouler.

Alors ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 1 avril 2009

Poisson d'avril :

la recette du saumon mariné ...au sucre ! Sous ses faux airs de bonne plaisanterie, "ha ha, tu nous as bien eus", cette recette-ci fera pourtant partie, promis, de "mes" références culinairesPoissons_d_avril_2009. (Attention : à préparer la veille ! ) pour 4-5 personnes, en entrée : un gros filet de saumon avec sa peau - 1 kg de gros sel blanc - 500 g de sucre cristal spécial confitures - sauce soja - poivre - graines de sésame grillées. bien nettoyer le saumon sous le robinet, et enlever les arêtes - laisser la peau - dans un saladier, mélanger intimement le sucre et le sel - dans un tupperware plat, déposer la moitié du sucre et du sel - y déposer le saumon, côté peau - recouvrir avec le reste de sel /sucre - laisser mariner au frigo pendant une douzaine d'heures - au bout de ce temps, rincer et sècher le pavé de saumon - utiliser un couteau très bien aiguisé pour retirer la peau, et couper en tranches extra fines - les disposer harmonieusement sur un joli plateau de présentation - arroser de sauce soja - poivrer légèrement - saupoudrer de graines de sésame grillées.
Des baguettes pour déguster ce mets sont la moindre des choses...

Alors, blague ou pas blague ?
Essayez, vous en aurez le coeur net !

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

lundi 16 mars 2009

Quoi quoi quoi ?

Qui donc a dit qu'il y'en a plus qu'assez des légumes d'hiver ?

Mais non, mesdames ! Certains d'entre eux sont même succulents... Voici une carottessimplissime recette d'étuvée de carottes à l'ail et au basilic dont vous me direz des nouvelles...600 grs de carottes découpées en rondelles - 6 à 8 gousses d'ail - 4 à 6 oignons nouveaux - 2 c. à soupe d'huile d'olives - POUR LA SAUCE : 1 c. à soupe de graines de fenouil - le jus de 1 citron - 4 à 6 c. à soupe d'huile d'olive - 1 c à soupe de miel - une grosse poignée de basilic frais, ou une belle pincée de basilic déshydraté - sel et poivre - éplucher l'ail et l'oignon - les couper en tranches - faire chauffer à feu moyen l'huile dans une sauteuse - y faire revenir l'ail et l'oignon pendant environ 5 mn - ajouter les carottes - saler, poivrer, couvrir - laisser cuire à feu doux et à couvert pendant environ 20 mn - pendant ce temps, préparer une sauce - mélanger tous les ingrédients de la sauce avec les graines de fenouil moulues + un peu d'eau - quand les carottes sont cuites, mais encore un peu croquantes, ajouter la sauce - laisser cuire encore une à deux minutes - enlever du feu. A servir chaud, en accompagnement d'une viande ou d'un poisson, ou froid, en entrée.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :