mercredi 26 mai 2010

le gâteau à l'orange de Noélie

Il ne paye pas de mine, Osons même le dire, il a l'air tout ra-pla-pla, comme ça. Mais...
Mais pourtant, "il a tout d'un grand"
Pour commencer, c'est une recette de famille (ça, c'est plutôt bon signe : quand un mets DSC05027a su traverser les générations, c'est qu'il a ce petit quelque chose en plus...). Et puis, quand on le met dans les assiettes, il disparaît le temps de dire "ouf". Enfin, quand je dis "ouf", c'est plutôt : "ben dis donc, c'est drôlement bon ! tu me donnes la recette (ça c'est les adultes). "Il en reste" (ça, c'est les enfants. 3 oeufs - 125 g de sucre - 1 sachet de levure - 125 g de farine - 1 jus d'orange. Dans une jatte, mélanger les oeufs, le sucre, le beurre, la farine et le jus d'orange - cuire 30 à 40 mn dans un four th 200 ° - sortir le gâteau - faire fondre du sucre glace dans le jus d'orange - verser le mélange homogène sur le gâteau - placer le gâteau au frigo au moins 4 heures avant de servir.
Serait-ce un sacrilège si je vous dis que je vous conseillerais volontiers d'ajouter les zestes de l'orange dans la pâte ? On sort de l'authenticité, mais l'on gagne en saveur...

Quelques "réclamations" au sujet de cette recette...
Du coup, Noélie est venue apporter sa touche correctrice.
--> Un coup d'oeil dans les com's ? (vous pouvez d'ailleurs, en passant, laisser aussi le vôtre !)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 5 mars 2010

J'ai un doute ?

La recette de l'osso bucco (recette à tomber à la renverse...) est-elle itailienne ou est-elle espagnole ?

Enfin... même dans une cuisine "bien française", les saveurs se subliment parfaitement. Essayez, et racontez-moi...
Pour le plat : 6 carottes – 2 gros oignons – 2 branches de céleri – 1,5 kg environ de jarret de veau (6 rouelles) – 4 c. à soupe d’huile d’olive – 1 boîte de tomates concassées (400 g) – 30 cl de vin blanc – 1 tablette de bouillon de bœuf ou de bouillon de volaille – 2 c. à soupe de concentré de tomates (une petite boîte) – 1 bouquet garni (persil, thym, laurier) – sel et poivre. Pour la crémolata : 2 gousses d’ail – 1 bonne poignée de persil – 2 branches de romarin – 6 feuilles de sauge fraîche – le zeste d’un citron – le zeste d’une ½ orange. peler et émincer les carottes et les oignons – couper le céleri en petits morceaux – dans une grande cocotte, faire revenir 10 mn environ les rouelles de veau dans de l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient dorées des deux côtés – retirer la viande et mettre les légumes à la place – les faire « fondre » quelques instants à feu vif, en remuant – remettre la viande – ajouter les tomates concassées – laisser cuire une dizaine de minutes à découvert – pendant ce temps, préparer un bouillon avec 30 cl d’eau, le vin blanc, la tablette – porter à ébullition – allumer votre four – mettre ensemble la viande, les légumes, le bouillon, du sel et du poivre dans la cocotte (ou, mieux, un plat en terre cuite type « diable ») – mettre au four pour au moins deux heures (la viande doit être presque confite) – préparer la crémolata en mélangeant ensemble dans un bol 2 gousses d’ail mixées, le persil, la sauge et le romarin également mixés, les zestes d’agrumes – ajouter dans le plat et bien mélanger juste au moment de servir.

Ce plat est délicieux accompagné d’un risotto nature, ou d'un risotto à la courge et au bacon fumé croustillant (encore de saison… la recette là).

Vous me dites ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 28 février 2010

Ah ben là,

y'en a plus !

Avalé, disparu, englouti. Miettes
Mais je le savais, que l'on n'en ferait qu'une bouchée et que je n'aurais que quelques miettes à vous montrer ! Voilà, c'est fait : c'est le fameux gâteau au chocolat de Aude (5 minutes de préparation, à peine 20 de cuisson : idéal pour une cuisine expresse !). ingrédients : 200 g de chocolat noir - 200 g de beurre salé (mais non, c'est pour rire, ça, c'est une déformation congénitale ...mais enfin, quand même, c'est meilleur salé) - 200 g de sucre - 4 oeufs (5 si vos oeufs sont vraiment petits) - 1 c. à soupe de farine. allumer le four th 6-7 - faire fondre ensemble le beurre et le chocolat (au micro-ondes ou au bain marie) - ajouter le sucre et bien mélanger - incorporer un à un les oeufs en mélangeant intimement à chaque fois - ajouter la farine - bien mélanger - verser dans un plat à tarte - faire cuire pendant environ 20 minutes (le gâteau doit être légèrement tremblotant au milieu) - démouler dès la sortie du four et laisser refroidir avant de servir (si possible).

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 19 février 2010

Mais à quoi je m'expose encore...

chou_romanescoJ'étais déjà passée pour une hallucinée quand j'expliquais de quoi je me sers pour faire de jolies empreintes pour ma pâte fimo (clic ici) ... Oserais-je vous avouer... Allez, non : je préfère vous laisser deviner ! Et j'aime mieux converser sur un autre sujet concernant ce magnifique légume.
Donc, reprends-je le plus sérieusement du monde, le chou est une des rares exception à la magnifique théorie que j'avais tenue il y a quelque temps (clic ici) (*), parce que dire "Oh, quel chou !" ou "Hein, mon petit chou" (ma fille déteste quand je lui dit ça, je ne comprends pas...) est plutôt flatteur, vous l'admettrez !
Et lorsque l'on voit l'esthétique du légume en question, on n'a pas envie de se moquer ! Sans rire...
Non mais vraiment : sans rire, vous avez vu comme c'est joli, ces volutes de couleurs ? Moi, je perds un temps fou, quand je cuisine le chou rouge : tout d'abord je reste à l'admirer un certain temps, puis je dois aller chou_rougeme laver les mains pour prendre  mon appareil photo, puisque je viens de penser que je dois absolument partager avec vous cette merveille...

Bon,
tout ça pour vous dire que voilà un certain temps déjà que je dois absolument vous expliquer cette recette-ci, à base de chou rouge, que j'ai préparée à plusieurs reprises en me disant "ah, vraiment, celle-là, faut que je leur raconte !" : c'est du filet mignon sauté au chou rouge. Pas compliqué, un peu long sur le découpage du chou (même si on ne reste pas 5 minutes ou plus à s'extasier) mais sinon, promis, c'est du gâteau.. (enfin façon de parler !) 

Lire la suite...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 17 janvier 2010

C'était "moins une"

Une heure de plus, et y'en avait plus, de macarons, pour la photo.
Ah, ça y'est... : je vois mon amie Carol adopter une moue moqueuse : "macarons, macarons_marocainsmacarons, elle en a de bonnes, ma p'tite Anne !".
Et ben voui, madame, y'a pas que les magnifiques macarons ronds et lisses et colorés, (et délicieux... ok, délicieux, aussi, j'en conviens...) figures-toi, il y en a aussi des rustiques, nettement plus à ma portée : les macarons marocains ! pour une trentaine de macarons : 300 g de poudre d'amandes - 2 c à soupe de sucre en poudre - 1 c à café de levure chimique - 2 oeufs - 1 c à soupe d'eau de fleurs d'oranger - 70 g de semoule de blé fine - du sucre glace. mélanger le sucre avec les amandes, la levure et la semoule - faire un puits et ajouter les oeufs battus en omelette et la fleur d'oranger - mélanger avec une cuillère en bois - quand la pâte devient homogène (elle doit rester collante), former des boules de la taille d'une grosse noix en s'humectant les mains à la fleur d'oranger - rouler ces boules dans une assiette contenant du sucre glace - les aplatir au pouce en leur centre - les faire cuire 20 à 25 minutes au four th 6 (180°) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Les macarons doivent être un peu dorés, croquants, mais tendres au milieu.

Lire la suite...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 30 décembre 2009

ça réchauffe !!!

Sortir se balader.
Glaner une ou deux photos, la saison s'y prête si bien...
Rentrer avec l'intérieur des joues saisi par le froid.
Et être accueillie dans sa propre cuisine par des odeurs alléchantes...
Quel bonheur !

Je n'idéalise pas, promis. C'est ce qui m'arrive quand je sors de mes placards tajine_boulettes_pois_chichesmon plat à tajine, qui cuisine presque tout seul. Une petite préparation (souvent très simple) s'impose, et puis il faut lui laisser faire le reste !
Notre tajine favori est le celui aux boulettes de boeuf aux pois chiches : pour 6 personnes : 1 kg de viande de boeuf hâchée - 1 grosse boîte de tomates pelées, ou 1 kg de tomates fraîches coupées en morceaux - 1 grosse boîte de pois chiches en conserve - 3 oeufs - 1 c. à soupe de farine - 2 à 5 gousses d'ail hâchées selon votre goût - 2 oignons émincés - 1 c à café de cumin moulu - 1 c à café de cannelle moulue - 1 pincée de piment - 2 c à soupe de coriandre ciselé - 4 c à soupe d'huile d'olive - sel et poivre. mélanger la viande avec les oeufs, l'ail, le cumin et la cannelle - saler et poivrer - mélanger intimement - former des boulettes et les rouler dans la farine - mettre 2 c à soupe d'huile dans un poêle - faire dorer les boulettes - disposer les oignons, les tomates, le piment, la coriandre, les boulettes et les pois chiches dans le tajine - saler et poivrer - arroser avec 2 c à soupe d'huile - mélanger le tout - cuire pendant 2 heures - servir avec de la semoule à couscous agrémentée de raisins secs.

Mon plat à tajine est un téfal (électrique), mais je pense qu'une bonne cocotte en fonte peut très bien faire l'affaire, en laissant mijoter à feu très bas, ou encore un "diable", au four.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 26 décembre 2009

C'est moi qui l'ai fait !

...un peu d'auto-satisfaction ne nuit pas !

J'ai tout fait comme écrit sur la recette,
et puis, surtout, j'ai largement été encouragée par ma copine Carol,
qui m'a aussi fourni les petites décos (faites "maison") !

...et nous nous sommes régalés !

Le_g_teau_de_mercotte

Si vous aussi voulez vous lancer dans la confection de ce délicieux crémeux à la chataigne
(...tout à fait réalisable, puisque j'y suis arrivée,
et déclinable dans une version "verrine")
c'est sur le blog de Mercotte !

Posté par anne_p à 16:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 29 novembre 2009

Pour surprendre...

En y goûtant, ils se sont tous demandé ce que ça pouvait être comme légume.
Hé hé... je les ai laissés mariner un petit moment avant de leur avouer qu'il s'agissait de ...poires ! Noix_de_Grenoble1"Ah bien ça ! Mais c'est délicieux !" "Tu en referas, dis, maman ?". Mais certainement, c'est si bon ! Et puis, avec les noix du jardin, que demander de plus...
crumble de poires et roquefort aux noix. ingrédients pour 6 personnes : 100 g de farine - 50 g de chapelure - 1 bonne douzaine de noix mixées (pas trop finement) - 100 g de beurre - 6 poires pas trop mûres - 3 oignons - huile d'olive - 1 petite barquette de roquefort (environ 200 g) - sel et poivre. préchauffer le four (th 6/7) - mélanger dans un jatte les noix, la farine et la chapelure, du sel et du poivre - couper le beurre bien froid en petits cubes - mélanger du bout des doigts pour obtenir une consistance granuleuse - mettre de côté (au frais, si possible) - éplucher et couper les poires en morceaux - éplucher et couper les oignons en fines lamelles - verser un peu d'huile d'olive dans une poêle - y faire revenir les oignons, puis les poires - bien mélanger -  poivrer - dans un plat à gratin, répartir le mélange poire/oignons et émietter le roquefort par dessus - recouvrir avec la pâte à crumble - faire cuire une vingtaine de minutes à four chaud - déguster bien chaud, avec une viande blanche par exemple.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 18 octobre 2009

Ah ben c'est malin !

Parce que maintenant qu'ils sont là, autant vous dire que nous allons les savourer, ces petits sablés bretons au sel de Guérande !
Je vous explique : Chantal se demandait si, des fois, je ne trouverais pas dans mes placards sables_bretons_L_1une recette de sablés avec du sel dessus. Et ce qu'elle ignorait, c'est que cette recette-ci attendait gentiment dans mes placards, sachant que je ne l'oublierais pas lorsque viendrait le moment opportun... 500 g de farine, 1 c à café bombée de fleur de sel (voire un peu plus...) - 20 g de levure chimique - 300 g de beurre mou - 5 jaunes d'oeufs - 200 g de sucre en poudre - 2 gousses de vanille (ou une bonne pincée de poudre de vanille). mélanger la farine, la levure, le sel et le beurre - émulsionner à part les jaunes d'oeufs, le sucre et les graines des gousses de vanille fendues en deux  - incorporer l'émulsion à la pâte - mélanger intimemement - former une boule - l'envelopper dans du papier transparent - mettre au frigo 2 heures - après ce temps, étaler la pâte assez épaisse - découper avec des emporte-pièces - faire cuire à 150 °C (th 5) jusqu'à ce que ces petits sablés deviennent bien dorés.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 7 octobre 2009

J'ai bien envie de me faire prier...

Ben non,
Allez, d'accord,
Et puis zut, j'sais pas trop...
Hey, parce que vous croyez que c'est facile de me délester comme ça de chaussons_farcismes petits trésors culinaires ? Parce que n'en doutez pas : la recette qui suit est une véritable merveille, à décliner selon toutes vos envies : à l'apéritif ou en entrée, en accompagnement d'un plat chaud ou, pourquoi pas, en dessert. Et c'est pour ça que je chipote un peu...
Allez, demandez-moi gentiment, et je vous la donne avec plaisir, ma recette de
petits feuilletés farcis ingrédients : 4 petits suisses à 40% (ou 2 fromages blancs en portions individuelles, assez fermes) - 240 g de farine – 120 g de beurre - 1 jaune d’œuf (pas indispensable). dans un gros saladier, mélanger du bout des doigts les petits suisses bien égouttés avec la farine tamisée, le beurre mou (à peine 15 secondes au micro-ondes, dans un bol, et la consistance du beurre sera idéale...) et une pincée de sel, pour obtenir une pâte homogène - former une boule - l’emballer dans du film étirable - la laisser reposer pendant une heure au réfrigérateur – préchauffer le four (th 6) – étaler la pâte sur une plan de travail fariné – découper dedans des ronds d’environ 10 cm diamètre (un petit verre fera très bien office d'emporte-pièces) – répartir une farce de votre choix (*) au centre des ronds - refermer et former des chaussons – pincer les bords pour les sceller (ou marquer "des dents" avec une fourchette, ça soude aussi très bien, et c'est très joli) – badigeonner d’1 jaune d’œuf battu – enfourner 15 mn environ (les chaussons doivent être bien dorés).

(*) quelques idées de farce, pour la garniture :
un reste de boudins au pommes,
un morceau de comté et des graines de cumin
une tapenade "maison"

une farce au fromage de chèvre :
ôter la croûte d'une buche de chèvre et l’émietter avec une fourchette dans une jatte – ciseler de la ciboulette au dessus de la jatte – égoutter des tomates confites en bocal et les hacher grossièrement – poivrer - mélanger intimement.
...ou pourquoi pas du sucré ? (compote, chocolat ...)
bref, ce que vous voulez !

Vous m'en donnez des nouvelles ?

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]