mardi 31 mai 2016

dernière lecture : Les rêves sont faites pour ça

par Cynthia Swanson

41da6XqlBqL

3 etoiles

Présentation de l'éditeur :
Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue. Auprès d’elle, un homme qu’elle ne connaît absolument pas mais qui l’appelle Katharyn, et deux petits enfants qui l’appellent maman mais dont elle ne peut être la mère. Puis la scène s’estompe, Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire amoureuse des livres et libraire à Denver. Mais le rêve revient. De plus en plus souvent. De plus en plus puissant…
Face au miroir de cette autre vie imaginaire, Cynthia Swanson fait douter le lecteur. Qui est vraiment son personnage ? Kitty, la jeune femme qui a fait le choix de se consacrer à sa passion des livres et n’a pas eu d’enfant, ou bien Katharyn, l’épouse comblée, son double onirique ? Au fil des pages, les frontières se brouillent. La résolution, en réorganisant les morceaux du miroir, laisse troublé, stupéfait et ému.
 
Mon sentiment au sujet de ce roman :
En ouvrant ce roman, j'ai littéralement été happée par son histoire étrange : les deux vies de Kitty, sa "vraie vie" (libraire) et "sa vie rêvée" (mère au foyer). Je plongeais dans une époque : celle de la jeunesse de mes parents (les années 60), avec, à la clé, les excellents conseils de Kitty, libraire, qui m'orientait vers de très bons romans ("La nef de fous, de Katherine Anne Porter), et me faisait découvrir en parallèle de la bonne musique (Patsy Cline, qui est devenue, après son tragique accident d'avion, une véritable icône de la musique country).
Bref : j'étais séduite,  
Bon, ça, c'est le premier tiers du roman.
Parce qu'après, qu'est-ce que c'est loooooonnnnng !
Quel dommage, cette manière de tourner en rond pour dire au moins deux fois la même chose... L'idée de départ était excellente, le thème (le déni) bien trouvé, et le style vraiment plaisant. 
C'est malgré tout une belle histoire, avec un tas de sujets parallèles très intéressants, une fin qui m'a bien plu, et, même si l'auteur est encore sans doute un peu "jeune" (c'est son tout premier roman !), sa plume, son imaginaire et son style sont franchement prometteurs... 
Ficelé un peu plus serré, le contenu sonnerait bien plus juste.   ;)
Encore une fois, un grand merci à "Masse Critique" et aux éditions Mosaïc, pour ce cadeau reçu dans ma boîte aux lettres qui aura tout de même été pour moi une très belle découverte.
 
Morceaux choisis :
"Mes périples nocturnes tendent plutôt vers le fantastique, avec des rêves qui bouleversent toute notion conventionnelle d'espace et de temps. Je pense que c'est à cause de tous ces livres que je lis."
"Je pense brusquement à ce que signifie le fait de vieillir. Cela signifie que les êtres aimés de votre jeunesse se transforment en photos sur un mur, en mots dans une histoire, en souvenir dans un coeur."

Posté par anne_p à 17:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 30 mai 2016

faire plaisir

"Le plaisir le plus délicat
est celui de faire celui d'autrui"

Jean de la Bruyère

 

2016-062&63ParureLeBruitDesVagues

 

Créations en pâte polymère

Technique "imitation bois",
expliquée avec tant de délicatesse par Sonya,
pour mon plus grand plaisir,
et technique improvisée par moi-même,
que je ne sais pas si je saurais refaire la même chose (quoi que...)

;)

Posté par anne_p à 14:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 28 mai 2016

comme un vitrail

"La beauté
est dans l'âme
de celui qui regarde."

une citation de Audur Ava Olafsdottir, dans "Rosa Candida"

2016-065BrocheLeBruitDesVagues

Broche en pâte polymère

Posté par anne_p à 15:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 17 mai 2016

dernière lecture : Le mystère Henri Pick

de David Foënkinos

51SkN15W1cL

 

4,5 etoiles

 

Présentation de l'éditeur :
En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu'elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l'écrivain et apprend qu'il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n'a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n'était qu'une machination? 
Récit d'une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu'un roman peut bouleverser l'existence de ses lecteurs.

Mon sentiment au sujet de ce roman :
David Foënkinos, il est trop fort !
Il le sait très bien, en implantant l'intrigue de son dernier roman à Crozon, qu'il va se mettre au moins la moitié des bretons dans la poche. 
Tous ceux, déjà, qui vivent loin de "leur terre".
Vous ne me croyez pas ? 
C'est Annie (morlaisienne de naissance, "expatriée", comme moi, du côté de Grenoble) qui m'a prêté ce roman. Il vient tout juste de sortir. Elle m'a dit "Bah, tu vas voir, il est pas mal, mais il ne parle même pas de la Bretagne !" (déception dans la voix).
Je confirme (déception dans la voix, bis).
Crozon, c'est plus grand que ça, si tu regardes un peu vers le large.
;)
Allez, je te pardonne, ami écrivain : ton roman, il est super. Jusqu'à la dernière ligne. Un bijou. 
Mais t'es quand même un sacré filou (d'ailleurs, ça se voit, sur les photos).   ;)
 
Morceaux choisis :
"Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecture, à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra plus se défaire".
"Toute réussite est le fruit d'un bon moment".
"Il était impossible de s'ennuyer dans un tel endroit ; la simple contemplation de la mer pouvait remplir une vie entière".
"Les lecteurs se retrouvent toujours d'une manière ou d'une autre dans un livre. Lire est une excitation totalement égotique. On cherche inconsciemment ce qui nous parle. Les auteurs peuvent écrire les histoires les plus farfelues ou les plus improbables, il se trouvera toujours des lecteurs pour leur dire : "C'est incroyable, vous avez écrit ma vie !".
"On vante davantage les qualités des taiseux et des souffreteux. Mais est-il impossible d'être à la fois génial et frivole ?"
"On se fait parfois d'un auteur une image uniquement à cause d'un titre".
"D'une manière générale, notre époque traque le vrai derrière toute chose, et surtout la fiction".
"Comment croire ceux qui disent écrire pour eux ? Les mots ont toujours une destination, aspirent à un autre regard. Ecrire pour soi serait comme faire sa valise pour ne pas partir".
"On peut se raisonner, mais c'est toujours le corps qui décide du temps nécessaire à la cicatrisation affective".

Posté par anne_p à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 16 mai 2016

un ton pastel

"J'aime ce moment particulier,
quand la planète semble suspendre sa course,

le temps pour elle de faire son choix entre la lumière du jour naissant
et le noir de la nuit qui se meurt.
Je me dis qu'un jour peut-être, la Terre ne va pas reprendre sa rotation
et s'immobilisera à jamais
tandis que la nuit et le jour camperont chacun sur leur position respective,
nous plongeant dans une aube permanente.
Je me dis alors que,
baignées de cette lueur crépusculaire
qui donne un ton pastel à toute chose,
les guerres seront peut être moins moches,
les famines moins insupportables,
les paix plus durables (...)"

Jean-Paul Didierlaurent dans "Le liseur du 06h27"

2016-057CollierLeBruitDesVagues

2016-059CollierLeBruitDesVagues

2016-060CollierLeBruitDesVagues

2016-058CollierLeBruitDesVagues

Colliers en pâte polymère
(poncés et lustrés, techniques variées)

Une création récente 
qui ne serait pas encore visible en boutique vous plaît ? 
N'hésitez pas à me contacter

 

*****

***

*

2016-060CollierLeBruitDesVaguesPorté

dimanche 15 mai 2016

jour de fête

“Les papillons ne sont que des fleurs
envolées un jour de fête
où la nature était en veine d'invention
et de fécondité.”

une citation de George Sand

 

IMG_20160514_200955

 

IMG_20160514_201322

IMG_20160514_201104

 

Photo mai 2016

Il s'agit de deux grands paons de nuit,
le plus grand papillon européen,
qui se sont posés hier dans notre grange.
(à mon avis, plus de 10 cm d'envergure pour ces deux-là !)
Ils sont impressionnants et beaux à voir !
et je ne pouvais pas ne pas vous les montrer...
 

Posté par anne_p à 09:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 13 mai 2016

dernière lecture : Tonnerre sur la cité perdue

de Douglas Preston et Lincoln Child

bm_3564_649277

4 etoiles

Présentation de l'éditeur :
Nora Kelly est archéologue tout comme son père disparu seize ans auparavant dans les canyons de l’Utah alors qu’il était à la recherche d’une antique cité perdue. Un soir, lorsqu’elle est agressée dans sa maison, elle découvre une missive qui semble indiquer que son père a vraiment découvert la cité perdue de Quivira.
Nora monte une expédition dans laquelle vont la suivre six autres personnes.

C’est le début d’une quête dans les méandres des canyons. Mais avant de parvenir au cœur de la mystérieuse cité, Nora va devoir déjouer bien des pièges, se méfier de tous et surtout s’armer de courage et de ténacité pour sortit indemne de toutes les aventures qui l’attendent.

 

Mon sentiment au sujet de ce roman :
Oh là là !!! J'ai un retard fou sur mes "petites synthèses de lecture".
Aussi, j'exagère : je ne sais pas m'interdire d'ouvrir derechef le prochain roman, celui tout en haut de la pile bancale qui se tient sur ma table de nuit, alors que je devrais poser là mes ressentis-tout-chauds. C'est compulsif, je le crains. Et, après réflexion, je crois qu'il en a toujours été ainsi depuis que je sais lire ! J'ai enchaîné lectures sur lectures : la bibli rose, la verte, puis tout ce qui pouvait me tomber sous la main.
Ah ? Qui vient de dire que c'est pas bien ?
Oh là là, mais à quel bonheur celui-là échappe ! 

Mais ne désespères pas, ami, mon mari est désormais là pour témoigner que cela peut devenir contagieux, addictif, et bienfaisant, lui qui ne lisait jamais, et à qui j'ai "imposé" quelques livres en lui faisant la lecture à haute voix pour m'assurer qu'au moins ce trésor-là, il l'aura connu... Aujourd'hui, il lit presque plus que moi !
Je pense qu'il faut juste être "introduit" très délicatement à la lecture. Ne rien imposer, et surtout pas la "grande" littérature...
Si un roman t'a fait découvrir seulement une idée, un endroit, une époque, une émotion, alors tu n'as certainement pas perdu ton temps...
Pour ce roman-ci, je croyais me promener (complètement happée par l'histoire) dans l'imaginaire débordant de l'auteur. 
Evidemment, il y a de cela, mais vous le saviez, vous, que les anasazis ont vraiment existé ? Le contenu de ce roman s'approche de très près de la réalité. Je ne l'aurais jamais cru... Et c'est passionnant, fabuleux, même ! 

Quelques liens, pour vous faire découvrir l'univers dans lequel se déroule cette aventure :

Pas de morceaux choisis (faut pas non plus trop en demander !), mais un roman que vous ne pourrez certainement plus lâcher dès lors que vous en aurez lu les 2 premières pages...

Ah... une info qui vous sera peut-être utile : ce roman est le même que celui intitulé "Les sortilèges de la cité perdue".
Je ne comprends pas bien le concept ?
Quelqu'un d'avisé saurait-il m'expliquer ?
Si c'est juste pour me dire que voilà une démarche purement commerciale, cela m'infligerait le profond regret de cette dernière lecture qui, a mon avis, n'a pas besoin de cela pour gonfler ses ventes...

Posté par anne_p à 15:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 4 mai 2016

c'est aussi ce que je pense...

"Ton bonheur ne sera pas accru 
grâce à la quantité de biens que tu pourras être amené à posséder, 
mais par le nombre des êtres 
qui se réjouiront en même temps que toi 
du résultat atteint."

Karl Otto Schmidt

2016-055CollierLeBruitDesVagues

2016-056CollierLeBruitDesVagues

2016-054CollierLeBruitDesVaguesV1

 

Colliers en pâte polymère
techniques du hidden magique et serti de perles

 

***

**

2016-054CollierLeBruitDesVaguesPorté

Une création récente 
qui ne serait pas encore visible en boutique vous plaît ? 
N'hésitez pas à me contacter

 

 

Posté par anne_p à 14:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]