"C'était beau et sauvage. 
Et je pensai que tout le monde aurait dû se précipiter dehors, 
les voitures auraient dû s'arrêter, les portières s'ouvrir, 
les chauffeurs et les passagers descendre le nez en l'air 
et le regard étincelant de curiosité et avide de beauté."

C'est un passage de mon roman en cours,
de Karl-Ove Knausgaard, "La mort d'un père", 
que j'avais envie de partager avec vous, ce soir 
(la photo est prise du coin de la maison, en regardant vers La Sure (Chartreuse).

IMG_20150117_184657