dimanche 30 octobre 2011

quand on devient complètement illuminée...

Connaissez-vous le comble de la fimoteuse ?

ampoule

Fabriquer des boucles d'oreilles
avec des ampoules électriques !

 

une petite photo, pour les curieuses ;)
c'est toujours en guise de support que sont utilisées les fameuses ampoules

P1030945

pour fabriquer ces boucles-ci

2011-114Boucles fleursLeBruitDesVagues

(un remerciement particulier à Gadouille
pour la photo, d'une part,
et pour les explications, d'autre part)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 29 octobre 2011

dernière lecture : En avant toutes !

de Françoise Dorin

DorinFrancoiseEnAvantToutes
¬¬¬¬¬

Présentation de l'éditeur :
Lou a une petite trentaine. Elle a tâté du mannequinat, du théâtre, du cinéma, mais aujourd' hui, sa vie professionnelle bat de l'aile. La solution : écrire un livre. C'est ce qu'elle a trouvé pour résister à une mère brillante féministe, présidente du club 'En avant toutes'. .. Tout un programme ! Son père, lui, est le créateur du mouvement 'Ni putes, ni soumis'. .. Là aussi, tout un programme ! Et puis... Venue faire la promotion de son livre sur un plateau de télé, elle va rencontrer Vincent, avocat de 40 ans, présentant lui aussi son nouvel ouvrage. Coup de foudre. La Tarzane va-t-elle céder face au macho plus subtil qu'il n'en a l'air ? Va-t-elle reproduire le schéma de ses parents ? Vont-ils tous réussir un couple basé sur un équilibre nouveau version XXIe siècle ?

Mon sentiment au sujet de ce roman & morceau choisi :
"Il y a toujours dans un livre même mauvais, une phrase qui bondit au visage du lecteur comme si elle n'attendait que lui."
ça, c'est une citation de Christian Bobin dans "Les Ruines du ciel"
Donc, la seule chose qui, à mon avis a de l'intérêt dans ce roman  est cette phrase-ci :
"L'erreur consiste à croire que quelqu'un d'intelligent ne peut pas être bête."
Pour le reste, vous pouvez vous abstenir (mais cela reste mon avis, et celui de ma fille aussi, d'ailleurs... Vous me ferez part du vôtre ?)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 28 octobre 2011

mettez-y du rouge et des passions

2011-116FleurLeBruitDesVagues

Création en pâte polymère         
techniques diverses         
(...pour aller avec les boucles !)         

Posté par anne_p à 16:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 27 octobre 2011

les choses que j'aime

J'adore parler de rien,
c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances.

(une citation d'Oscar Wilde)

Le bruit des vagues-DSC08397

photo septembre 2011

Posté par anne_p à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 25 octobre 2011

à la façon de...

à la façon de Gadouille
qui avait organisé une "rencontre polymère" (*) chez elle le week-end dernier.

Elle en fait, de belles choses, notre chère Gadouille.
Mais là...
De jolies boucles d'oreilles "en volume"
qui nous clignaient joyeusement de l'oeil depuis un moment, sur son blog.

Alors c'est sûr, lorsqu'elle nous a proposé de nous montrer comment nous y prendre...

2011-114Boucles fleursLeBruitDesVagues

Boucles d'oreilles en pâte polymère et perles de rocailles

 

Merci...

 

(*)  Un super compte-rendu de notre rencontre sur le blog de Tewee,
(**) La technique de l'
IKAT que nous a montrée Gadouille et qui promet des petites merveilles chez Luce !



vendredi 14 octobre 2011

dernière lecture : La nuit de Skyros

de Patrick Cauvin

Cauvin Patrick La-nuit-de-skyros
¬¬¬¬¬

Présentation de l'éditeur :
Qui est vraiment Michel Caroni et pourquoi s’insinue-t-il dans la vie du psychiatre Paul Valenti ? A chaque séance, le présumé patient raconte un de ses rêves où apparaissent un détail et des personnages qui ont occupé une place importante dans la vie du psychiatre. Ces éléments troublants ravivent une histoire qui a bouleversé son existence : celle d’une authentique passion amoureuse.

Mon sentiment au sujet de ce roman :
Décidément, Monsieur Cauvin, qu'est-ce que je vous adore.
Je dirais bien que je vous aime, mais, depuis quelques temps, "j'aime" est devenu un simple petit bouton bleu clicable (négligemment clicable, si l'on veut, si l'on préfère, beaucoup de gens préfèrent...), et qui, du coup, rend sur le net cette si belle déclaration extrêmement pâlichonne...
Car, croyez-moi, ceci est une véritable déclaration !
Et vous dire encore que je vous suis entièrement fidèle. Ou, reformulé : je vous suis, entièrement, depuis si longtemps... (un peu redondant, mais plus juste, sans doute). Ma première approche, près de vous, fût "Haute-Pierre". Une claque. Surtout dans les quelques dernières pages. Je vous aurais maudit !
Ici, je vous retrouve : le même. Et c'est comme cela que je vous aime (ah flûte, j'avais dit que je ne le prononcerais pas. Trop tard...) : surprenant, et percutant.

Morceaux choisis :
En préambule, l'auteur cite Budd Schulberg, dans "Plus dure sera la chute" : "Il existe toujours un moment où l'on a l'impression que l'on peut voir se dessiner, le temps d'un éclair, dans le regard l'un de l'autre, l'image de ce qui aurait pu se passer, si on avait eu les meilleures cartes en main ou si on avait joué différemment".
"Qui, n'ayant rien à bouffer, n'a jamais découvert en fond d'étagère une boîte de sardines à l'huile, ignore ce qu'est l'intervention du divin dans la vie quotidienne."
"Tout s'oublie. C'est à la fois le résultat d'un travail et une histoire d'érosion."
Je pense qu'il faut parfois un centième de seconde pour que le destin fasse son boulot, disparaisse et vous laisse vous démerder sans lui jusqu'à la fin de votre vie".
"Il y a une mode pour tout, le pinard n'y échappe pas. En ce moment, c'est "sur le fruit". ça passera". (Ce passage-là, c'est sûrment parce qu'en parallèle, j'ai écouté une émission sur France-Inter : "Partir avec", et ce jour-là, Hervé Bizeul était interviewé. J'ai adoré ses paroles et son amour des vignes et du terroir. Envie de découvrir son univers, qui (bonus !) se nomme "le Clos de fées". Le monsieur a un blog, j'y cours !)

Enfin, un passage un peu plus long, clin d'oeil pour mes blogamies sur le groupe CréationFimo, où un sujet récurrent fait couler beaucoup d'encre : le plagiat.
"Je lui ai fait remarquer que depuis la nuit des temps les écrivains se servaient les uns des autres et que, entre les influences et le plagiat, la frontière n'était pas aussi facile à préciser qu'on pouvait le croire".

Posté par anne_p à 22:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 10 octobre 2011

et puis, à un moment donné, un chouilla de bleu

Le ciel, aujourd'hui, avait pris ces teintes-là :
du gris, du noir, et puis, à un moment donné, un chouilla de bleu.
qui fût le meilleur moment...
(ne serait-ce que pour prendre cette barrette en photo !)

J'aime quand la mer adopte ces nuances,
la tempête n'est alors pas bien loin :
le ciel est plombé, la hauteur des vagues respectable,
et alors, le visage face au vent,
comme on respire !

2011-114BarretteLeBruitDesVagues

barrette en pâte polymère

Posté par anne_p à 15:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 9 octobre 2011

ligne courbe

La ligne courbe
est la ligne la plus jolie
d'un point à un autre.

(une citation de Mae West)

Le bruit des vagues DSC08533

 plaque en pâte polymère

Posté par anne_p à 21:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 5 octobre 2011

un jour, si dieu voulait...

Maria Bethânia est une artiste incomparable, je crois.
Si vous ne la connaissez pas encore,
je vous propose de la découvrir avec cette chanson magnifique,

qu'elle interprète aux côtés de Jeanne Moreau

maria-bethania

un clic sur la photo pour écouter "Poema Dos Olhos Da Amada"
mais je vous conseille de la découvrir toute entière...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 4 octobre 2011

il y a ces questions que je me pose, parfois...

Si on me le demandait,
je dirais que les Peaux- rouges, ils ont plutôt la peau marron.
Les cheveux, les plumes, aussi. Et puis les vêtements, Les parures.
C'est un truc qui m'a toujours intriguée, ça :
pourquoi, dans ces conditions, "Peaux-rouges" !!?
C'est sous la peau, que c'est rouge, non ?

C'est drôle :
c'est cette image là qui est venue s'installer devant mes yeux
quand j'ai posé la dernière perle de mon collier :
il m'a imméditement fait penser aux westerns que je regardais, enfant,
fascinée et tremblante.

Bref-donc : les Peaux-rouges, avec leurs vêtements à franges.

2011-DSC08292CollierLeBruitDesVagues

Création en pâte polymère,
avec broderies et décors en perles de rocaille
réalisée dans le cadre d'un challenge autour de la couleur marron,
organisé par le groupe
63301142[1]
et aujourd'hui visible sur
Logo_PDP

 

Ugh !
CHEF-INDIEN-Carte

C'est un thème qui m'avait déjà inspirée, à une époque,
où j'étais partie d'une cane-cheval (marron, le cheval !)
et que vous pouvez retrouver ici (clic)

Allez donc savoir ce que m'inspirerait un challenge
sur le thème des chevaux !

Pour ce qui est de la couleur marron,
ça oui, je l'aime, à n'en pas douter...
Toutes mes créations "marrons" sont visibles ici (clic)