lundi 31 mai 2010

ça va...

ça va comme un lundi
(tout doucement !)

Eloge de la lenteur...
Il est venu se faire admirer jusque dans la maison, sur mes boîtes de perles...
Incroyable et magnifique coquille, cornes mouvantes,
le temps s'arrête...
DSC05156

Sens en alerte :
L'explosion des cosses sous les doigts,
Et la découverte, à l'intérieur, de ces pois parfaits, couleur vert tendre
...On en mangerait, non ?
DSC05015

Graphique et visuel :
10 doigts sur un clavier,
l'homme est joueur et artiste depuis la nuit des temps...
__̴ı̴̴̡̡̡ ̡͌l̡̡̡ ̡͌l̡*̡̡ ̴̡ı̴̴̡ ̡̡͡|̲̲̲͡͡͡ ̲▫̲̲̲̲͡͡͡π̲̲͡͡ ̲̲͡▫̲̲͡͡ ̲|̡̡̡ ̡ ̴̡ı̴̡̡ ̡͌l̡̡̡̡.____̴ı̴̴̡̡̡ ̡͌l̡̡̡ ̡͌l̡*̡̡ ̴̡ı̴̴̡ ̡̡͡|̲̲̲͡͡͡ ̲▫̲̲̲̲͡͡͡π̲̲͡͡ ̲̲͡▫̲̲͡͡ ̲|̡̡̡ ̡ ̴̡ı̴̡̡ ̡͌l̡̡̡̡.____̴ı̴̴̡̡̡ ̡͌l̡̡̡ ̡͌l̡*̡̡ ̴̡ı̴̴̡ ̡̡͡|̲̲̲͡͡͡ ̲▫̲̲̲̲͡͡͡π̲̲͡͡ ̲̲͡▫̲̲͡͡ ̲|̡̡̡ ̡ ̴̡ı̴̡̡ ̡͌l̡̡̡̡.__

Posté par anne_p à 07:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 30 mai 2010

calme plat ?

DSC04928

Photo été 2009

Le calme peut attirer le bruit
ou provoquer le silence,
à nous de choisir.

Jacques Salomé
dans "je croyais qu’il suffisait de t’aimer"

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 29 mai 2010

un genre d'anémones

120CollierVert

Voilà, c'était notre "challenge", samedi dernier, chez Miha :
réaliser des perles "tubes" incurvées et excurvées, emboîtables, harmonisées, avec des rayures.
Bref, un vrai casse-tête...

Chacune y est allée de ses couleurs (on n'a pas toutes les mêmes goûts !)
et a tenté l'expérience.
Petit compte rendu en photos ! (un clic sur les 1res photos pour accéder aux blogs de chacune, et un compte-rendu nettement plus détaillé chez Tewee !)

Miha :
Rencontre_Miha_mai2010_01 Rencontre_Miha_mai2010_002

Globe :
Rencontre_Miha_mai2010_004 Rencontre_Miha_mai2010_003

Tewee :
Rencontre_Miha_mai2010_005 Rencontre_Miha_mai2010_006

Crème :
Rencontre_Miha_mai2010_008 Rencontre_Miha_mai2010_007

Et moi...
10 Rencontre_Miha_mai2010_009

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 28 mai 2010

dernière lecture : la femme à venir

de Christian Bobin

BobinChristianLaFemmeAVenir

Présentation de l'éditeur :
Albe est une petite fille de deux mois. Son père vend des assurances vie. Sa mère lit des manuscrits. Albe va encore grandir et apprendre la vie. Elle va découvrir une chose des plus essentielles et que beaucoup oublient : « Pour atteindre le lointain, il faut passer par le proche. Or le proche ne se laisse pas atteindre si aisément. »

Mon sentiment au sujet de ce roman :
J'aime... J'aime... J'aime : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !
(un roman que je laisserai dans mon sac à main, en tout cas quelques temps)
'Il" a dit : "J'écris comme je vis, c'est à dire au présent. Le présent revit ensuite et devient le présent du lecteur. Comme lecteur je ressens certains livres comme des cadeaux."
Quel beau cadeau, encore, vous m'avez fait aujourd'hui, merci...

Morceaux choisis (mon dieu, comme c'est difficile de choisir ! à chaque page les mots sont uniques et précieux...) :
« Peindre, de sa façon à lui, c'est comme le pain sur la table ou l'eau sur la terre. C'est inventer une urgence, répéter sans fin un acte simple. C'est se nourrir des lumières qui sont partout dans les saisons, dans les allées du sang comme sur le visage sans ombre d'une enfant de deux mois. »
« Du temps passe. A vingt ans, on danse au centre du monde, A trente, on erre dans le cercle. A cinquante, on marche sur la circonférence, évitant de regarder vers l'extérieur comme vers l'intérieur. Plus tard, c'est sans importance, privilège des enfants et des vieillards, on est invisible. »
« C'est le malheur qui fait les vrais peintres. La joie donne des couleurs bien trop pâles, à la rigueur des aquarelles, des papiers peints, mais certes pas de grands oeuvres, n'est-ce pas ? »
« On dirait que les mots éveillent un chagrin, et les changent aussitôt en colère. »
« (Le cheval) ne bouge pas. Il attend. Il attend une poignée d'herbes, la fin du monde, l'ouverture des barrières. »
« Ce n'est pas compliqué, la vie. Il suffit de trois fois rien. »
« La lecture, c'est pratique, ça vous prend dans ses bras et ça vous emmène toute légère jusqu'au sommeil, jusqu'à l'oubli. »
« Il y a une méchanceté dans le coeur, si enfoncée qu'on ne pourrait l'enlever sans mourir aussitôt. On appelle ça le désir. »
« Ce qui est vraiment dit, ce n'est jamais avec des mots que c'est dit. Et on l'entend quand même. Très bien. »
« Le ciel d'été. La grande fleur nocturne du ciel d'été. On se promène là-dessous comme sous les grands plafonds de l'enfance. »
« On s'enferme sagement(...). Chacun dans son coeur plié en quatre. Demain, on le dépliera. On verra ce qui était caché dedans. Peut-être tout. Peut-être rien. Ce soir, ça ne compte pas. Il y a des soirs comme ça.
« Il y a deux manières de mentir. On peut inventer. On peut dire aussi la vérité en passant, d'une voix menue, comme une chose parmi tant d'autres sans importance. C'est la plus élégante façon de mentir. »
« Ils ouvrent la fenêtre sur un ciel talentueux, rose et gris, avec des passages orangés. »
« Voyager, c'est une fête : on met la clef sous la porte, on se laisse à l'intérieur. On se donne rendez-vous à l'étranger. On regarde les rues, le ciel et les maisons. On se regarde soi-même dans les vitrines, étonné d'être où l'on est - c'est à dire ailleurs. On a changé. On est aussi neuf que ce que l'on voit. »

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 27 mai 2010

que dit le baromètre ?

Quand je suis triste, je pense à vous,
comme l'hiver on pense au soleil,
et quand je suis gai, je pense à vous,
comme en plein soleil on pense à l'ombre.

[Victor Hugo]

DSC03342

Photo été 2009
(la coque d'un bateau de pêche,
pour son magnifique camaïeu de couleurs)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mercredi 26 mai 2010

le gâteau à l'orange de Noélie

Il ne paye pas de mine, Osons même le dire, il a l'air tout ra-pla-pla, comme ça. Mais...
Mais pourtant, "il a tout d'un grand"
Pour commencer, c'est une recette de famille (ça, c'est plutôt bon signe : quand un mets DSC05027a su traverser les générations, c'est qu'il a ce petit quelque chose en plus...). Et puis, quand on le met dans les assiettes, il disparaît le temps de dire "ouf". Enfin, quand je dis "ouf", c'est plutôt : "ben dis donc, c'est drôlement bon ! tu me donnes la recette (ça c'est les adultes). "Il en reste" (ça, c'est les enfants. 3 oeufs - 125 g de sucre - 1 sachet de levure - 125 g de farine - 1 jus d'orange. Dans une jatte, mélanger les oeufs, le sucre, le beurre, la farine et le jus d'orange - cuire 30 à 40 mn dans un four th 200 ° - sortir le gâteau - faire fondre du sucre glace dans le jus d'orange - verser le mélange homogène sur le gâteau - placer le gâteau au frigo au moins 4 heures avant de servir.
Serait-ce un sacrilège si je vous dis que je vous conseillerais volontiers d'ajouter les zestes de l'orange dans la pâte ? On sort de l'authenticité, mais l'on gagne en saveur...

Quelques "réclamations" au sujet de cette recette...
Du coup, Noélie est venue apporter sa touche correctrice.
--> Un coup d'oeil dans les com's ? (vous pouvez d'ailleurs, en passant, laisser aussi le vôtre !)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

oyez, oyez !

Cela se passe chez Olga...

53428007_p

Avant de participer à son petit jeu (et peut-être gagner un magnifique collier),
promenez-vous dans son univers, il est unique !

(un clic sur la photo...)

Posté par anne_p à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 mai 2010

méandres

Les boucle, arabesques, et autres méandres nébuleuses
ne seraient donc pas que dans ma tête ?

116Collier_BagueCaneComplexeOrange_Bleu

Création tout polymère

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 24 mai 2010

j'hésite...

C'est pour mon carrelage,
vous préférez comme ça, comme ça, comme ça ou comme ça ?

carrelage_1

ou alors plutôt comme ça, comme ça, comme ça ou comme ça ?

carrelage_2

Moi, j'hésite encore...

Pour la p'tite histoire, cette cane a été composée à 10 mains, chez Gadouille,
dans le cadre d'une rencontre de l'association Lézart'gil.
...(tout petit) compte-rendu en images

Rencontre_Gadouille_mai2010_01 Rencontre_Gadouille_mai2010_02 Rencontre_Gadouille_mai2010_06

Avec Sylvie (Gadouille), Agnès (Objets d'émotion), Muriel (Perles Impinpin), et Catherine.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 23 mai 2010

enracinée

Il faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenir,
quand on part.

[Alessandro Baricco]

DSC03490

Photo été 2009

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,