lundi 30 novembre 2009

C'est une histoire...

C'est une histoire que je racontais à mes filles quand elles étaient petites.
Il était question de petites graines que l'on glissait au fond d'une poche,
...des graines de patience.

Voilà, je crois que la patience est l'ingrédient principal
pour la technique que je vais vous proposer aujourd'hui.

Tuto_baroque01 Tuto_baroque02

Tuto_baroque03 Tuto_baroque04

Tuto_baroque05 Tuto_baroque06

Tuto_baroque07 Tuto_baroque08

Tuto_baroque09 Tuto_baroque10

Tuto_baroque11 Tuto_baroque12

Tuto_baroque13 Tuto_baroque14

Tuto_baroque15 Tuto_baroque16

Description des étapes :
étape 1 -
choisir plusieurs couleurs de pâte qui s'harmonisent bien, dont une plus sombre qui servira de base (ici la couleur rose foncée). Pour un projet un peu plus simple, on peut aussi partir avec seulement deux couleurs, s'harmonisant, mais bien contrastées - étape 2 - choisir un tampon qui peut laisser des empreintes bien profondes - étape 3 - sur une plaque de couleur uniforme, épaisseur maxi de votre machine à pâte, imprimer le plus profondément possible (sans percer la pâte !) une empreinte avec votre tampon (je vous conseille de poser votre plaque de fimo sur du papier sulfurisé, ça évitera que ça colle dès maintenant... et, une fois l'empreinte marquée, décoller délicatement la plaque du papier) - étape 4 - avec les couleurs choisies au départ, réaliser, avec des miettes de pâte, un colombin et le placer dans le clay gun (c'est là que vous pouvez choisir de ne mettre qu'une couleur. Dans ce cas, inutile, ensuite, de réaliser l'étape n° 9. Ce sera alors beaucoup plus facile, et le résultat ne rend pas mal non plus (voir un projet réalisé avec seulement deux couleurs de pâte (celle de la plaque et celle dans le clay-gun) ici)  - étape 5 - avec une pastille avec trous assez fins du clay gun, étape 6 - réaliser des "spaghettis" - étape 7 - remplir l'empreinte avec ces boudins de pâte (pas la totalité, certains endroits peuvent être "réservés" pour y glisser plutôt des petites boules de pâte de couleur (voir étape 10). Sur ce projet-ci, j'ai laissé les feuilles vides pour ensuite les remplir de billes de couleur - étape 8 - faire adhérer délicatement les boudins à la plaque en utilisant le rouleau (surtout, n'écrasez pas tout !) - étape 9 - scalper avec une lame ondulée la surface des boudins. Attention à ne pas "trop" abimer le reste de la plaque. Cette étape-ci n'est pas non plus obligatoire : on peut laisser les spaghettis "lisses" (dans ce cas, une seule couleur dans le clay gun...) - étape 10 - disposer par ci par là des "microbilles" en pâte (j'utilise les chutes de la pâte scalpée, ou/et des morceaux unis de pâte pour réaliser des petites billes de toutes les couleurs) - étape 11 - utiliser de la cire à dorer pour patiner ces motifs en relief. Attention, cette manipulation est à réaliser vraiment du bout des doigts (il ne faut pas tout recouvrir, n'est-ce pas, sinon tout le travail de recherche de couleurs du départ n'aura servi à rien. Il y a des endroits que l'on peut ne pas recouvrir du tout) - étape 12 - avec le bouchon d'un stylo bic, marquer uniformément la plaque de ronds  (attention à ne pas percer la plaque !) -  étape 13 - remplir la totalité de la plaque. Pour celles qui le souhaitent, on peut passer directement à l'étape 15 - étape 14  - avec un outil à bout rond (...zut, je ne sais pas comment ça s'appelle, ce machin !), re-texturer la pâte en faisant un petit trou dans chacun des ronds (et, je sais, je me répète, attention encore à ne pas percer la plaque !) - étape 15 - mettre une couleur acrylique, mais pas de manière uniforme, pour que certains trous soient bouchés par la peinture, d'autres non, et que la plaque soit plus ou moins marquée de nuances plus ou moins sombres (ici, j'ai choisi la couleur "terre de sienne") - étape 16 - patiner le tout avec de la peinture acrylique dorée (pareil : pas partout, et du bout des doigts). Si besoin, remettre un peu de cire à dorer par endroits.

Ben voilà. Ne reste plus qu'à découper tout ça en petits bouts pour en composer des bijoux, des boîtes, des stylos et autres réalisations de votre invention. Désolée pour la qualité des photos, mais il faisait jour quand j'ai commencé, et il était bien tard quand j'ai fini.
Si cette technique vous inspire, ça serait sympa de mettre un petit lien avec vos créations, sur votre blog, pour dire d'où est venue l'idée...

Allez, je vous montre ce que, de mon côté, j'en ai fait !

Tuto_baroque_realisation_Anne


dimanche 29 novembre 2009

Pour surprendre...

En y goûtant, ils se sont tous demandé ce que ça pouvait être comme légume.
Hé hé... je les ai laissés mariner un petit moment avant de leur avouer qu'il s'agissait de ...poires ! Noix_de_Grenoble1"Ah bien ça ! Mais c'est délicieux !" "Tu en referas, dis, maman ?". Mais certainement, c'est si bon ! Et puis, avec les noix du jardin, que demander de plus...
crumble de poires et roquefort aux noix. ingrédients pour 6 personnes : 100 g de farine - 50 g de chapelure - 1 bonne douzaine de noix mixées (pas trop finement) - 100 g de beurre - 6 poires pas trop mûres - 3 oignons - huile d'olive - 1 petite barquette de roquefort (environ 200 g) - sel et poivre. préchauffer le four (th 6/7) - mélanger dans un jatte les noix, la farine et la chapelure, du sel et du poivre - couper le beurre bien froid en petits cubes - mélanger du bout des doigts pour obtenir une consistance granuleuse - mettre de côté (au frais, si possible) - éplucher et couper les poires en morceaux - éplucher et couper les oignons en fines lamelles - verser un peu d'huile d'olive dans une poêle - y faire revenir les oignons, puis les poires - bien mélanger -  poivrer - dans un plat à gratin, répartir le mélange poire/oignons et émietter le roquefort par dessus - recouvrir avec la pâte à crumble - faire cuire une vingtaine de minutes à four chaud - déguster bien chaud, avec une viande blanche par exemple.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

samedi 28 novembre 2009

Dernière lecture

Geai
BobinChristian_Geai
de Christian Bobin

Présentation de l'éditeur :
"Geai était morte depuis deux mille trois cent quarante-deux jours quand elle commença à sourire."

Lire la suite...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 27 novembre 2009

Au sujet de mes petites expériences :

L'expérience,
dans la mesure où elle est autre chose qu'un constat,
mais un enrichissement de l'esprit,
implique la préexistence de la raison.

une citation de Julien Benda
dans " La Trahison des clercs " (1927)

Mmhhh ?
Ben voyons !
Y'en a vraiment qui savent pas quoi raconter pour faire leurs intéressants !
(ça, c'est de moi !!!)
Si certaines d'entre vous veulent se lâcher sur une petite explication de texte,
pendant que de mon côté je vous prépare un tuto pour cette technique
sortie tout droit de ma tortueuse cervelle...
(enfin seulement si vous voulez !)

084_Collier_turquoise_et_or

085_BO_turquoise_et_or

jeudi 26 novembre 2009

Ben voilà...

c'est malin !
je viens de "perdre" les paramètrages de mon blog !!!
Plus de menus déroulants, de p'tites étoiles ...ni de bruit de vagues en fond sonore (j'en connais une qui va être contente).

Et puis, surtout, j'ai perdu tous mes liens !!!
Bon, ça sera le moment de faire un peu de ménage.
Et puis, ça aurait pu être pire, n'est-ce pas ?

Allez, dès que j'ai un peu de temps, je m'y recolle, avec peut-ête de nouvelles rubriques ?
...Sauf que j'ai l'impression que Canalblog n'en fait qu'à sa tête (je n'arrive pas à "ranger" mes rubriques, sur la droite). Ok, un peu de patience, amis visiteurs, cela devrait être un peu plus cohérent d'ici quelques jours.

Posté par anne_p à 17:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Encore un petit morceau

Effet_mati_res2

...Et dire qu'avant je n'aimais pas le poisson !
(tesselle en polymère)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 25 novembre 2009

Fin de l'automne ?

Je fais un tableau, ensuite je le détruis.
Mais à la fin du compte rien n'est perdu.
Le rouge que j'ai enlevé d'une part
se trouve quelque part ailleurs.

Citation de Pablo Picasso
(Conversations avec Christian Zervos, 1935)

DSC04014
DSC03989 DSC04007
DSC04009 DSC03994
DSC04022
DSC04008 DSC04017
DSC04023

Photos novembre 2009

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 24 novembre 2009

Dernière lecture

Confidences à Allah
AzzeddineSaphiaConfidencesA_Allah

De Saphia Azzeddine

Présentation de l’éditeur :
A qui parler quand on est pauvre, perdue, rejetée de sa famille ? Jbara, petite bergère des montagnes du Maghreb, parle à Allah. Il est, dans un monde qui ne voulait pas d’elle, son seul confident. Elle lui raconte la vie, la misère, le mépris, son père ignorant et brutal qui la traite en servante, les hommes qui la traitent en objet, la découverte progressive du pouvoir de la beauté, la prostitution, la prison, le désir d’ailleurs : une vie semblable à tant de vies de femmes, aujourd’hui.
Monologue fiévreux, porté par une rage irrépressible, que la verve et l’humour rendent encore plus acérée, Confidence à Allah est un témoignage direct, cru, sur l’oppression des femmes, mais aussi, et d’abord, le portrait d’une jeune fille résolue à exister par elle-même, et qui ne se soumettra pas.

Lire la suite...

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 23 novembre 2009

Drôle d'invention !

Les talons hauts
ont été inventés par une femme
qu'on embrassait toujours sur le front.

une citation de Marcel Achard

chaussures_a_talons

Voilà décidément le genre d'objets qui ont le don de m'intriguer !
Car oui : ce syndrome attraction / sourire moqueur m'affecte depuis toujours
en ce qui concerne les chaussures à talons...
(déjà évoqué ici, et . C'est grave, Docteur ?)

photo internet

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 22 novembre 2009

Besoin de se poser

Un clou,
pour y suspendre ses pensées.

Une citation de Joseph Joubert

Mettre_au_clou_et_se_mettre_au_vert

Photo novembre 2009

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,