samedi 28 février 2009

La mélodie monotone de la houle

Il s’agit, à partir d’un certain nombre de questions, de se définir en images. Le but est de répondre à chacune d’elle, puis de taper la réponse dans le moteur de recherche d’images de Google, et d’y choisir celle qui nous convient.

Voilà, ce tag, proposé, par Dominique, m'a bien plu : l'idée de m'exprimer via quelques images me séduit toujours...
Ma mosaïque s'intitule "Mélodie monotone de la houle" (pour changer un peu du bruit des vagues, et puis, vous comprendrez plus loin...)

anne_de_bretagne crepes 29_brest_tour_tanguy photo_mer_tempete_005_7814

tabarly_sur_le_pen_duick cidre_fouesnant bretagne_temp_te kouign_aman
PETILLON_7992apprendre les_pieds_sur_terre ressac

Donc, les questions étaient :
1 Quel est ton prénom ?
Anne (...de Bretagne) 
2. Quel est ton mets préféré ?
Les crêpes salées au blé noir, mais attention, hein : avec jambon, beurre, gruyère, éventuellement andouille de guéméné, mais surtout pas de merguez où autres associations bizarroïdes qui, associées à des crêpes, sont de véritables sacrilèges ! Ma grand-mère les faisait cuire sur un pilig directement posé sur le feu, dans la cheminée. Pour la recette, c''est pas bien compliqué, ...mais on pourra en reparler un peu plus tard 
?
3. Quel est le nom de ton école secondaire?
Collège Saint Vincent, à Saint Pierre, Brest (ben quoi ? Les saints, en Bretagne, y'en a à toutes les sauces. Même que certains, t'aurais jamais imaginé qu'ils aient pu exister...)

4. Quelle est ta couleur préférée? Je ne sais plus très bien, mais quand même les tons nuancés de la mer... je dirais turquoise virant vers le vert par temps gris, avec un petit rayon de soleil pour adoucir la teinte
5. Quelle est la célébrité pour laquelle tu craques ?
Eric Tabarly, parce que je me rappelle être allée l'accueillir au port de commerce, à Brest, sur son "Penduick I", après une traversée exceptionnelle, nous avait dit papa. Et même qu'il nous avait donné un autocollant en noir et blanc, avec écrit "penduick", qui signifie "mésange" en breton (en fait, littéralement : "tête noire", Pen duick, nous a expliqué maman) et qu'on avait dare-dare collé à l'arrière de l'Opel, que j'étais désolée qu'on soit obligés de le laisser là quand papa a changé de voiture. De toutes façons, il ne ressemblait plus à rien, il était tout abimé, mais c'est Eric Tabarly lui-même qui nous l'avait donné, alors... ! ...Bref, Tabarly. ...J'avais 10 ans, et je l'aime toujours. J'adorais son regard où se reflétaient des océans tout entiers, et son pull de marin bleu marine tout difforme mais beau quand même. J'aimais l'homme taciturne, le vainqueur silencieux. J'ai acheté un livre qui le raconte, et j'ai hâte de m'y plonger...

6. Ta boisson préférée?
Le cidre, évidemment (...ma préférence pour celui de Fouesnant, du brut, ...va savoir pourquoi), et puis un très bon vin (rouge, bien sûr... Et oui, Bretonne de pure souche !
)
7. Destination de rêve pour des vacances ?
Beuh... la Bretagne, ça vous étonne ? Plutôt les Côtes d'Armor, sauvages comme j'aime...

8. Ton dessert préféré?
Je ne dis jamais non à des profiterolles au chocolat. Mais quand même, si on me propose profiterolles OU Kouign aman, brobablement ma préférence ira au second...
9. Que voulais-tu devenir quand tu serais grande?
Une des choses que j'aurais adoré, c'est illustrer des livres pour enfants, ou, mieux encore, écrire des BD ! Va savoir, peut-être, un jour... (en illustration, j'ai choisi René Pétillon, because un cousin germain à mon père)

10.
Q
u'aimes-tu le plus dans la vie ? Apprendre, progresser, mais, par dessus tout : être entourée de ceux que j'aime.

11. Un mot pour te décrire?
Les pieds sur terre... et la tête dans la lune ! Mais j'aime garder, quoi qu'il arrive, mes deux pieds collés sur le sol...

12. Ton pseudo ?
Le bruit des vagues, parce que je garde de cette façon un ancrage sur une des jolies plages de ma Bretagne, sans nostalgie, juste avec plaisir, et ça me fait du bien : le bruit des vagues m'apaise...

"Grand délice que celui de noyer son regard dans l’immensité du ciel et de la mer !
Solitude, silence, incomparable chasteté de l’azur !
une petite voile frissonnante à l’horizon,
et qui par sa petitesse et son isolement
imite mon irrémédiable existence,
mélodie monotone de la houle,
toutes ces choses pensent par moi,
ou je pense par elles
(car dans la grandeur de la rêverie, le moi se perd vite !) ;
elles pensent, dis-je, mais musicalement et pittoresquement,
sans arguties, sans syllogismes, sans déductions."

Baudelaire


Voilà, quelqu'un d'autre voudrait jouer aussi ?
Vivi ? Cawol ? Fab ? Sof ? Eva ?
Bon, mais seulement si cela vous amuse...


vendredi 27 février 2009

La face cachée

des rêves...

 « Quand les mystères sont très malins,
ils se cachent dans la lumière. »

     [une citation de Jean Giono]
lumi_re__claboussante
Tiens !
La lumière a décidé d'éclabousser
de façon surprenante
un fragment de carrelage,
dans la cuisine...

C'était si beau, si fugitif,
qu'il s'en est fallu de peu
pour que ce rayon de soleil
ne se laisse pas capturer...

(photo février 2009)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 25 février 2009

Interlude gustatif

Imaginer qu'un jour, peut-être, mes doigts de pieds frémiront de plaisir en entrant en contact avec une eau aussi cristalline... 732530284Et, pour attendre ce délicieux moment, juste déguster une authentique Caponata sicilienne...
1 kg d'aubergines - 1 poivron vert - 3 tomates - 2 branches de céleri - 150 g d'olives vertes dénoyautées - 4 oignons - 4 gousses d'ail - 50 g de pignons de pain - 3 c à soupe de vinaigre de vin - 2 c à soupe de câpres - 2 c à soupe de sucre en poudre - huile d'olives - sel - poivre.
 
couper les aubergines, les tomates et le poivron en dés - émincer les oignons - couper les olives en deux - couper le céleri en petits tronçons - les blanchir 2 mn dans une eau bouillante - faire revenir les aubergines dans 2/3 c à soupe d'huile d'olives en remuant et en laissant compoter pendant environ 15 mn - mettre de côté - ajouter 2/3 c à soupe d'huile d'olives dans la sauteuse  - y faire fondre les oignons émincés pendant 5 mn environ, à feu doux - remettre les aubergines - ajouter le céleri, les tomates et le sucre - laisser cuire pendant environ 15 mn - ajouter les olives, les câpres, l'ail hâché, les pignons de pin et le vinaigre -  saler, poivrer - cuire encore une dizaine de minutes - laisser refroidir - réserver au minimum une nuit au frigo avant de consommer...
avec délectation !

(En illustration, une photo de la sicile ...trouvée sur Internet)

Posté par anne_p à 21:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 24 février 2009

Paysages

Juste l'impression de se plonger dans de mystérieux paysages,
d'ouvrir la première page d'une bd,
en attendant de voir très vite la suite...


4_minitesselles_bleues_hidden_montage
Collier tout polymère
(technique du hidden magic)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 février 2009

Cheminements...

Cheminement de la pensée,
Cheminement de la vie.

« Sur les flots,
sur les grands chemins,
nous poursuivons le bonheur.
Mais il est ici, le bonheur. »

[une citation de Horace]

DSC01957


DSC00203


DSCN0153

Photos janvier 2009

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 22 février 2009

Dernière lecture

Une vie merveilleuse
Colwin_Laurie_une_vie_merveilleuse
de Laurie Colwin

Résumé :
Guido et Vincent sont cousins et amis d'enfance. A ces trentenaires de la bonne société new-yorkaise, nantis d'un métier qui leur plaît et d'amis souriants, il ne manque que la femme de leurs rêves pour que la vie soit merveilleuse. Ils la rencontrent au même moment, l'un en la personne de l'élégante Holly, raffinée et secrète ; l'autre, de Mitsy, descendante d'immigrés russes, la rebelle jamais rassurée. Et les ennuis commencent... Disons plutôt les inquiétudes de l'amour, maladresses et malentendus, effusions et alarmes, comme s'il fallait se faire un petit peu mal pour apprécier son bonheur.

Mon sentiment au sujet de ce roman :
Heu... Oserai-je vous avouer que je me suis aperçue, à la 221ème page, que j'avais déjà lu ce roman ? Certainement ne m'avait-il déjà pas passionnée à l'époque... Bon, ça se lit facilement, et les personnages sont attachants. Il leur faut juste apprendre à prendre le risque de vivre heureux à deux. Un passage (celui dont je me suis souvenue !) m'a bien amusée : celui ou l'on croise un professeur aux allures de gourou en adoration devant sa muse complètement loufoque-dingue. Si vous voulez ne pas vous prendre la tête, voilà le livre qu'il vous faut...

A noter que ce livre a reçu, en 2005, le prix du Choix des Libraires.
Et puis, quand même, un autre petit plus : ...pour la "une" du bouquin, que je trouve super-belle.

Posté par anne_p à 10:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 février 2009

Joindre l'utile à l'agréable

couverts_couverts_montage
couverts en pâte fimo

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 20 février 2009

S'entendre...

L_arbre_de_vieEntre ce que je pense
ce que je veux dire
ce que je crois dire
ce que je dis
ce que vous voulez entendre
ce que vous entendez
ce que vous croyez comprendre
ce que vous voulez comprendre
et ce que vous comprenez,
il y a au moins neuf possibilités
de ne pas s'entendre.


Auteur non connu

Illustration :
"L'arbre de vie", de Gustave Klimt

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 19 février 2009

Galets

La forme arrondie des galets,
leur douceur au toucher,
leur couleur.
Je les aime...

En voici quelques uns,
façonnés en pâte fimo
(pour changer...)
3_galets_verts_peints_montage

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 18 février 2009

Juste une bouffée d'air pur

Juste une bouffée d'air pur dans la douceur du soir
  Et la vie qui passe comme un rêve

mamie_ch_rie

Ses cheveux étaient trop blancs,
ses mains trop ridées,
son dos trop fragile,
et ses années trop nombreuses, aussi.
Notre "Mamie chérie" s'en est allée,
dans la douceur du soir,
...et c'est son dernier jour qui s'achève.

Posté par anne_p à 08:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :