Petite leçon (presque) appliquée :

Vous pouvez cliquer sur les photos pour "voir en grand"
(...ou pour une petite surprise !...)

scene_1


Sc_ne_2


Sc_ne_3
Sc_ne_4Sc_ne_5

Sc_ne_6Sc_ne_7
Sc_ne_8sc_ne_9


sc_ne_10


Sc_ne_11

sc_ne_12


Et allez, pour celles qui n'auraient pas bien écouté en cours,
j'vous le fais dans la version "pas à pas", en photos et en textes commentés !

Matériel :
1Le matériel de base de la fimoteuse (présenté sur tous les bouquins!) avec, plus particulièrement ici :
- de la pâte beurk
- de la pâte propre (pour le cabochon)
- une jolie cane (pour le cabochon, mais on peut utiliser toute autre chose !),
- un bel objet qui fera office de tampon (ici une bague, mais on peut utiliser des boutons, des tampons...)
- de la cire à dorer, ou de la peinture acrylique (ou les deux ! ici, j'ai utilisé les deux, mais ça n'est pas indispensable...)
- des ciseaux,
- une lame,
- de la fimo liquide.

1_ok 2_ok 3_ok
4_ok 5_ok 6_ok
7_ok 8_ok 9_ok
10_ok 11_ok 12_ok
13_ok 14_ok 15_ok

Description des étapes :
photo 1 - prendre l'empreinte d'un bijou dans de la pâte beurk (pour moi, une bague. Petite note pour les observatrices, j'avais enlevé le cabochon pour faire une empreinte dont je me suis servie pour le tuto, puis très bien recollé. L'empreinte ne correspond donc pas exactement...) - photo 2 - faire cuire - photo 3 - tremper l'empreinte dans de l'eau, non pas pour accélérer le refroidissement, mais pour éviter que la pâte ne colle lors de l'étape suivante - photo 4 - avec de la pâte beurk que vous avez passée dans la plus grande épaisseur de votre machine, puis pliée en 2 (là encore, la photo ne correspond pas exactement : je l'avais fait trop épais, ça n'allait pas. Donc : une plaque de 2 épaisseurs de fimo, c'est top) prendre l'envers de l'empreinte. Bien appuyer pour faire ressortir les motifs - photos 5 et 6 - voilà la base de votre travail - photo 7 - découper la forme joliment (avec des ciseaux, c'est génial !) - photo 8 - dorer le tour avec soin (ici, de la cire à dorer, mais on peut appliquer d'autres produits : peinture, perlex...) - photo 9 - remodeler comme il faut la forme, et le dos du bijou - photos 10 et 11 - apporter quelques finitions avec par exemple de la peinture dorée acrylique, mais ça peut être autre chose (des strass...) - Faire cuire -  Profiter de la cuisson de la base pour préparer un cabochon (ici : une perle ronde décorée avec une tranche de cane. La perle est coupée en deux pour s'adapter au mieux au support - photo 12 - peaufiner cette perle, qui sera le cabochon du bijou - photo 13 - ici : j'ai appliqué de la peinture dorée pour un effet patiné - photo 14 - quand le support est cuit, mettre un peu de fimo liquide pour pouvoir coller le cabochon - photo 15 - fixer le cabochon, en lui donnant la forme qui convient. Faire cuire.
Ne reste qu'à imaginer un montage original, pour un bijou baroque (une idée de réalisation ici) !

Et demain ?
...interro !


PS :
cette rencontre, ici purement virtuelle, n'est que le fruit d'une imagination un peu débordante, surtout certains soirs de pleine lune...
Toute ressemblance avec ...enfin, vous savez ce que l'on dit...