Où on va, Papa ?
Fournier_JLouis_Ou_en_va_papa
Jean-Louis Fournier

Résumé :
"Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J'avais honte ? Peur qu'on me plaigne ? Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c'était pour échapper à la question terrible : "Qu' est-ce qu'ils font ?" Aujourd' hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n'ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange."

Mon sentiment au sujet de ce roman :
Nous voici projetés dans la vie de Mathieu et Thomas, deux garçons lourdement handicapés moteurs et mentaux, contée par leur propre père, de la manière la plus sobre et bouleversante qui soit.
Jean-Louis Fournier, à la fois auteur et père de ces deux enfants, nous propulse dans ce monde « parallèle », sans faute de goût, avec des passages parfois grinçants, et un humour souvent noir… Ce roman (bibliographique) se lit avec beaucoup d’émotion, les larmes aux yeux, mais aussi toujours avec le sourire aux lèvres.
Et la dernière ligne,
Assassine.
J’en ai encore le souffle coupé,
et je pense à ceux que j’aime,
qui vivent cela au quotidien,
avec ce même allant.
Juste,
je les trouve admirables.

Quelques passages qui m'ont touchée :
"Il ne faut pas parler de génétique : c'est un mot qui porte malheur"
"Qu'est-ce que ça veut dire, un oiseau pas comme les autres ? Aussi bien un oiseau qui a le vertige qu'un oiseau capable de siffler sans partition toutes les sonates pour flûte de Mozart".
"Avec eux, il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange".

"Où on va, Papa ?" a été récompensé par le prix Femina 2008.