mercredi 30 avril 2008

Carte postale

gondoles_a_venise

gondoles_a_venise_vue_2

Venise n'est pas en Italie
    Venise c'est chez n'importe qui
C'est n'importe où, c'est important
    Mais ce n'est pas n'importe quand
    Venise c'est quand tu vois du ciel
    Couler sous des ponts mirabelles
    C'est l'envers des matins pluvieux
    C'est l'endroit où tu es heureux

(extraits de "venise n'est pas en Italie"
(Serge Reggiani)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


mardi 29 avril 2008

L'Italie

le pays des pâtes...

Les meilleures pâtes que nous avons goûtées à Venise, celles qui, en tout cas, ont Venise_vue_1sû nous surprendre, étaient sacrément relevées !!! Alors très vite, à notre retour, ai-je cherché la recette des spaghettis à l'ail et au piment (que là-bas, ils servent en entrée). pour 4 personnes : 350 g de spaghetti - 2 cuillères à soupe d’huile d'olive extravierge - 1/2 cuillère à café de piment - 3 gousses d’ail - 2 cuillérées à café de persil hâché. faire cuire les spaghettis "al dente" dans une grande quantité d'eau salée - écraser l'ail et le mettre dans une poêle sur le feu avec l'huile d'olive - ajouter le piment haché - lorsque l'ail commence à dorer, verser le persil haché et après quelques secondes, un verre d'eau de la cuisson des pâtes, pour lier la sauce - égoutter les Spaghettis - les verser dans la poêle avec la sauce à l'ail - terminer la cuisson dans la poêle pendant quelques minutes de manière à amalgamer la sauce.
Evidemment, consommées juste devant la basilique San Marco, on peut imaginer que ce plat-ci revête un charme particulier...


Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 28 avril 2008

Dernière lecture

Une question d'honneur
Donna_Leon_une_question_d_honneur
de Donna Leon

Résumé du roman :
Le commissaire Brunetti reçoit un jour la visite de Claudia Leonardo, une étudiante élève de sa femme. La requête de la jeune fille l'intrigue : elle veut savoir si son grand-père, qui a commis un crime pendant la Seconde Guerre mondiale, peut être réhabilité après sa mort. Mais elle reste très évasive quant à la nature de ce crime. Brunetti mène l'enquête et apprend qu'il pourrait bien s'agir d'un trafic d'oeuvres d'art. Lorsque Claudia est retrouvée poignardée dans son appartement, les choses se compliquent. Tandis que certains secrets du passé refont surface. Brunetti doit déjouer les faux-semblants d'une affaire où l'honneur de plusieurs personnes est en jeu. A Venise, les masques dissimulent parfois d'inquiétants visages.

Juste une petite citation... :
«
Un livre vous déplaît : qui vous force à le lire ? »

Mon sentiment au sujet de ce roman :
Je connaissais déjà le commissaire Brunetti, pour avoir lu quelques unes de ses aventures qui, toutes, se déroulent à Venise. Par hasard, je suis tombée sur ce roman-ci, justement alors que nous préparions nos valises pour ...Venise ! Cela m'a paru une évidence de me replonger dans les aventures policières, toujours aussi finement écrites, d'un commissaire bougon mais attachant, qui nous fait voir tous les visages de cette ville mythique... J'aime.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 27 avril 2008

Je ne pouvais pas attendre...

Les perles de Madinblue
sont si jolies, tellement "uniques"
que je n'ai pas su attendre
pour en composer un collier
certes extravagant (...et lourd !)
mais incroyable, tout en dégradé, baroque...

La_patte_de_madinblue

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

samedi 26 avril 2008

Quel jour sommes-nous ?

Tiens ?!!!
Encore un paquet !
ça n'est pourtant pas noël ?
Je pourrais le penser, pourtant...

Madinblue

Un colis de Michèle ressemble à une corne d'abondance :
perles, chocolats, textures, lacets, broderies, petits coeurs, sable coloré...
(j'en oublie sûrement, tant son colis était rempli). Je n'en croyais pas mes yeux...
Et, je vous l'affirme,
les perles de Madinblue sont encore plus belles "en vrai" que sur son blog :
on croirait de la porcelaine...

Merci, Ma Dame,
en attendant que tu retrouves bien vite
le chemin de la blogosphère
(même avec modération...)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


vendredi 25 avril 2008

Je devrais...

Je devrais vraiment
partir plus souvent en vacances !

Le facteur a profité de mon absence
pour déposer plein de jolies p'tites choses dans la boîte aux lettres...
Je vous montre aujourd'hui la très belle parure que Luce m'a envoyée.
Le orange étant ma couleur préférée (il y en a de partout dans la maison...)
je vous laisse deviner combien je suis ravie !

parure_Luce

(nous nous étions promis un échange,
et Luce aura été bien plus rapide que moi,
qui n'ai encore rien commencé...)

Merci à toi, voisine,
et encore bravo pour ta technique quadriluce, au plus bel effet....

Posté par anne_p à 07:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 24 avril 2008

Escapade...

Venise
Ville poétique à souhait...

place_saint_marc

Le_palais_des_doges_et_ses_pigeons

Posté par anne_p à 08:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 18 avril 2008

Repos

pour quelques jours...

DSCN8373

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 17 avril 2008

Dernière lecture

L'heure bleue
Kuperman_Nathalie_heurebleue
de Nathalie Kuperman


Résumé :
"L'heure bleue", c'est le nom du parfum de la mère de Mary. Mais ce parfum n'embaume plus la maison et pour cause : la mère de Mary est morte depuis trois ans déjà. Et ce qui devait arriver arrive... Un jour une autre odeur de parfum plane dans la maison, puis un foulard sur le fauteuil du canapé, enfin un coup de fil et son père qui se réfugie dans une autre pièce pour y répondre. L'heure d'Anne Sophie a sonné... Et le temps pour le père de Mary de refaire sa vie, le temps pour Mary d'accepter cette nouvelle blessure, aussi douloureuse soit elle. Le temps de comprendre qu'accepter une autre femme n'est pas forcément trahir sa mère, le temps d'accepter enfin la nécessité pour son père de continuer sa vie avec une compagne.

Mon sentiment au sujet de ce roman
Très court, super facile à lire (c'est un livre destiné ...à un public de 12 ans et plus ! J'aurais bien aimé que ma fille, 14 ans, le lise aussi), traitant pourtant du délicat sujet du
deuil et de la difficulté, pour un enfant, d'accepter "l'autre". C'est à la fois émouvant et plein d'humour. Vraiment une belle lecture.

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 16 avril 2008

Un peu

Un peu trop automnal pour la saison
Il faudra donc que je le ressorte en octobre !
Feuille_stylisee
pendentif 100 % polymère !
(autant dire, pas naturel du tout, sous son doux aspect de feuille...)

Posté par anne_p à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]