Quand j'étais petite, le moindre petit bout de gras sur un morceau de viandAuberginee m'empêchait de toucher à mon assiette. J'en ai gardé quelques traces, car je ne peux toujours pas avaler la cuisine grasse (bon, à part une belle épaisseur de beurre salé sur mes tartines le matin, mais ça, je n'y peux rien, c'est dans mes gènes...).
Quand je confectionne une "moussaka maison", j'ai un p'tit truc qui rend ce plat beaucoup plus "light" qu'il ne l'est dans les livres de recettes : je "blanchis" les aubergines dans une casserole d'eau bouillante au lieu de les frire à l'huile d'olive. Et ce plat reste franchement délicieux. 3 belles aubegines, du sel et du poivre - Pour la sauce à la viande : 3 oignons - 2 à 5 gousses d'ail selon votre goût - 1 petit bouquet de persil - 1 boîte de tomates pelées - la valeur de 2 steaks hâchés - la valeur de 3 belles tranches de gigot - du thym - Pour la béchamel : de la farine - du lait - du parmesan. Sauce à la viande : faire revenir les oignons épluchés et coupés en lamelles dans un peu d'huile d'olive - ajouter la viande de boeuf hâchée, et de mouton ou d'agneau grossièrement mixée - laisser dorer - ajouter l'ail coupé en tranches fines, la boîte de tomates pelées (en réduisant les tomates en purée, avec une fourchette), une belle pincée d'herbes de provence, du sel et du poivre, et laisser mijoter doucement - Pendant ce temps, préparer les aubergnines : il faut juste les couper en tranches, et les plonger une dizaine de minutes dans une casserole d'eau bouillante et salée, puis les égoutter au maximum. Et vous pouvez, en même temps, préparer la béchamel (si si...) : bon, je vous dis comment je fais, mais ne le répétez pas trop  : la grand-mère de mon mari est outrée de me voir cuisiner cette préparation ancestrale comme ça : "Sacrilège !", c'est-elle écriée (mais c'était avant de passer à table, après, elle a dit "ben si, c'est même bon !" Ouf, je l'ai échappée belle !!!) Alors voilà : dans une casserole, je mélange directement le lait, la farine, du poivre et du sel (vous avez remarqué : ni beurre, ni huile...). Si mon pot de lait est à demi rempli, je mets directement la farine dedans, je referme le bouchon, et je secoue comme avec un shaker. Puis je fais bouillir tout ça dans une casserole en remuant, mais en général, c'est là que ça se complique, les grumeaux commencent à se former, et on se dit "ouh là, zut, je crois que ça va râter". Et bien, pas du tout ! Je sors mon mixeur pour la soupe (celui pour faire les veloutés), et je mixe, en tournant. Et là, miracle : la plus onctueuse bechamel que vous ayez jamais vue est là, devant vous. Si vous voulez, vous pouvez, à ce moment-là, rajouter du parmesan dedans, la quantité que vous aimez.
Voilà, après avoir sorti
un grand plat à gratin, vous avez enfin tout ce qu'il faut pour réaliser la plus délicieuse moussaka qui soit. Il vous suffit maintenant de procéder par couches : 1 d'aubergines, 1 de viande (où vous venez de rajouter votre bouquet de persil ciselé), 1 de béchamel, 1 d'aubergines... en finissant de préférence par un peu de béchamel. Et hop, au four (pendant environ 3/4 d'heures, histoire de bien gratiner le dessus).
Mhhh... ça me donne envie d'en faire une bientôt !!! Pas vous ?