vendredi 31 août 2007

Je ne doutais pas un seul instant

qu'elle ferait quelque chose de splendide
avec ces 3 cabochons de fimo
que je lui avais expédiés...


collier_cabochon_serti_par_Maman

Joyeux anniversaire,
Maman aux doigts de fée.

(collier en pâte fimo et perles de rocailles, fabriqué à 4 mains...)


Posté par anne_p à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 30 août 2007

Un coucher de soleil

Les_alpes
(sur la "route Napoléon", dans les Alpes)

Posté par anne_p à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 29 août 2007

Je ferai bien quelque chose

de tout ceci...

cabochon___monter
(cabochon en fimo et perles de rocaille)

Posté par anne_p à 07:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

mardi 28 août 2007

Dernière lecture

L'éternité de l'instant
Valdes_Zoe_l__ternit__de_l_instant

Zoé Valdés


Résumé :

Lola est la petite-fille préférée de Maximiliano Megia, et c'est uniquement pour elle qu'il accepte de rompre le silence dans lequel il s'est réfugié depuis que sa femme a quitté Cuba, le laissant seul avec ses cinq enfants. Son histoire débute en Chine : né de l'union très heureuse d'un célèbre chanteur d'opéra traditionnel, Li Ying, et de Mei, une jeune calligraphe, Maximiliano - Mo Ying de son vrai nom - est doté d'une intelligence et d'une sensibilité rares. Mais lorsque sa famille reste sans nouvelles de son père, parti à l'étranger comme des milliers de Chinois au début du XXe siècle pour échapper à la misère, Mo Ying s'exile à son tour pour essayer de le retrouver. Après bien des péripéties, devenu Maximiliano Megia au Mexique, il débarque à Cuba...

Citations
"Les cubains sucraient tout, même l'eau, et même avant de goûter, comme s'ils tenaient pour acquis que dans la vie tout est, par définition, amer" - "Celui qui ne parle pas sait, celui qui parle trop ignore le plus important, écouter les autres" - "Un pays si riche et si vaste souffrait de pénurie alimentaire et devait importer des aliments tels que le riz, la farine et le sucre. L’intelligence et la sensibilité commencèrent à décliner dans l’échelle des valeurs de l’homme privé d’emploi. Un bourse pleine avait plus de sens qu’un tas de rêves et d’idées" - "Il ne parlait politique avec personne, parce qu'il préférait éviter les vaines discussions qui ne pouvaient mener qu'à la rage collective. La politique avait voulu détruire, intentionnellement, la culture des deux pays qu'il aimait le plus, la culture millénaire chinoise, et la culture cubaine, jeune et métisse. Il haïssait le communisme, mais l'avouer représentait un sacrifice pire que de porter la croix du Christ sur ses épaules, sans la récompense d'une résurrection" - " Etre triste te prépare à des joies inespérées. La joie permanente rend idiot."

Commentaires :
Les aventures d'un chinois... dans le style d'écriture "latino" que j'affectionne particulièrement : quelle délectation, alors, de se plonger dans l'épopée de cette famille chinoise (sans doute particulièrement atypique), immigrée à Cuba au début du siècle.
J'ai découvert, avec ce roman, le très grand talent de narratrice de Zoé Valdés, et je languis désormais de lire ses autres écrits...
Au sujet de l'auteur : Poète, romancière et scénariste, Zoé Valdés est née en 1959 à La Havane. Interdite de séjour à Cuba depuis 1995, elle vit à Paris. Elle a reçu les plus importantes distinctions littéraires en Espagne et ses livres sont traduits dans de nombreux pays. L'éternité de l'instant est son sixième livre aux Éditions Gallimard.

Posté par anne_p à 13:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 27 août 2007

Qui eût cru

que je puisse un jour me délecter de poisson ?
Je me souviens encore des grimaces que je pouvais faire dès qu'une odeur de poisson entrait dans la maison. Nous habitions pourtant alors en bord de mer, où le poisson était frais et appétissant. Mais ça, je refusais de l'entendre...
Aujoud'hui, je me régale de poisson au four, au wok, frit, ou encore cru. J'ai cherché une recette de tartare de saumon, pour voir si "ça serait aussi bon qu'au restau". Et bien, je crois pouvoir Tartare_de_saumonaujourd'hui affirmer que la cuisine concoctée avec passion et fantaisie à la maison vaut bien celle des restaurants... La mienne, de recette, inclut effrontément des petits cubes de pommes et du gingembre aux traditionnels câpres et moutarde, mais laisse un délicieux sentiment de bonheur après la première bouchée... A vous de tester si vous ne me croyez pas !!!
Pour 4 personnes : 2 filets de saumon sans peau (très frais) - 1 pomme verte - 4 petits oignons blancs nouveaux - 1 c. à café de gigembre frais hâché - 1 c. à soupe de câpres - le jus d'un citron (vert, de préférence) - un petit bouquet de ciboulette - 1/2 c. à soupe de moutarde douce - 2 c à soupe d'huile d'olive - sel et poivre. couper le poisson en très petits cubes - saler, poivrer - mettre au frigo - mélanger les oignons coupés très finement, le gingembre et les câpres finement hâchés, la ciboulette ciselée et la pomme coupée en très petits dés - mélanger intimement la moutarde et l'huile d'olive - y incorporer les dés de saumon - bien mélanger - verser le jus de citron et mélanger à nouveau - y incorporer enfin le mélange oignons / gingembre / câpres / pommes - placer au frigo jusqu'au moment de servir (joliment présenté dans des verrines, un saladier, des assiettes, le tout décoré d'une fine brindille de ciboulette).
A vous de jouer !

Posté par anne_p à 07:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


dimanche 26 août 2007

Morceaux choisis, suite

Une fontaine
comme sujet d'inspiration...

Une tentative d'aquarelle,
réalisée pendant mes vacances en Haute Savoie (Samoëns).

Fontaine_des_monts

Le vrai modèle...
Fontaine_des_monts2

Posté par anne_p à 07:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 25 août 2007

La Terre

>  La Terre est un gâteau plein de douceur.
[une citation de Charles Baudelaire dans "Les Fleurs du mal"]

montage_fleurs_de_montagne
(fleurs de montagne)

Posté par anne_p à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 24 août 2007

Respect

"On ne vide pas l'océan,
même avec un beau coquillage"

(proverbe japonais)

montage_repas_chinois


En quoi réside donc l’attrait qu’exerce sur nous, occidentaux, l’Asie ?
La richesse de ses plats ?
La beauté de ses gens ?
La violence de son histoire ?
Le mystère de ses paysages ?
La douceur et l’équilibre de son art ?
Tout cela, semble-t-il, forme un tout : un joyeux équilibre, un mystère.
Probablement ce fameux ying/yang…

Et côté cuisine… quelle variété !
Véritable alchimie de couleurs et de parfums,
les créations culinaires asiatiques surprennent à la fois l’œil et le palais.
Leurs parfums dépaysent, leurs mélanges d’épices enchantent,
la finesse des saveurs procure un vrai plaisir.
C’est pour moi un vrai bonheur de faire découvrir à mes amis
une recette savoureuse, souvent concoctée avec les ingrédients les plus simples.

Je vous avais déjà proposé quelques recettes(*). Aujourd’hui, une "simple" salade de haricots verts aux pousses de soja et au crabe… : pour 4 personnes : 200 g de haricots verts cuits à l'eau salée et coupés - 150 g de pousses de soja - 1 carotte râpée (facultatif) - environ 150 g de chair de crabe (ou 1 sachet de bouchées au crabe) - 1 bonne poignée de coriandre fraîche ciselée (ou chez picard surgelés) - une dizaine de feuilles de menthe ciselée - 50 g de cacahuètes - 2 c. à soupe de cassonnade - estampe2 c à soupe de sauce aux huitres - 4 c à soupe de jus de citron vert - 2 ciboules finement émincées - 2 grands piments rouges épépinés et émincés (facultatif) - 1 carotte râpée (facultatif) - 1 c. à soupe de citronnelle finement émincée (facultatif) . éplucher les cacahuètes et les mixer jusqu'à ce qu'elles soient finement hâchées - mélanger le sucre avec la sauce de poisson et le jus de citron vert jusqu'à ce que le sucre soit dissous - incorporer tous les autres ingrédients - mélanger délicatement - saupoudrer de cacahuètes. Pas bien compliqué, vous en conviendrez, pour une salade différente et goûteuse...

(*) soupe à la tomate aux parfums d'asie -porc au caramel  - raviolis au porc à la vapeur

Posté par anne_p à 07:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 23 août 2007

Dernière lecture

Le Royaume du dragon d’or
(la suite de "la cité des dieux sauvages")
Allende_Isabel_cite_dieux_sauvages Allende_Isabel_Le_royaume
Isabel Allende


Résumé du livre

La grande statue du Dragon d'or est à l'abri dans un petit royaume mystérieux, encastré dans les montagnes de l'Himalaya. Selon la légende, cette oeuvre d'art ne vaut pas tant par les pierres précieuses qui la recouvrent, que parce qu'elle prédit l'avenir et protège le pays. Au coeur de Manhattan, un millionnaire sans scrupules veut s'en emparer pour dominer le monde... Au palais, d'étranges événements se produisent et le roi pressent que le Dragon d'or est en danger. C'est ce qu'ignorent l'intrépide journaliste Kate Cold, son petit-fils Alexander et son amie Nadia, qui viennent d'être conviés à découvrir les beautés et les secrets du Royaume interdit. Alex et Nadia partent retrouver le prince Dil Bahadur et son maître, le moine bouddhiste, dans les montagnes perdues où règne encore la civilisation des hommes des neiges. Traqués par des bandits sanguinaires, ils mesureront l'importance de l'ancestrale sagesse bouddhiste.

Citations
«Dans mes livres, j’ai voulu raconter la tragédie de ce continent torturé et l’espoir des hommes et des femmes qui luttent pour un monde meilleur.»

Commentaires
Que dire, sinon que je suis définitivement fan de cette auteur chilienne au talent de narratrice fabuleux… Ce roman (la suite de la cité des dieux sauvages) s'apparente à un conte, sans doute davantage destiné à un public d’adolescents en quête d’aventures rebondissantes... Pourtant, pour moi, il convient aussi parfaitement à une lecture de vacances : reposante et délassante. Isabel Allende a un véritable don pour tenir le lecteur en haleine et rendre ses personnages attachants.
J’aime (beaucoup).
Vivement le prochain Allende…

Posté par anne_p à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 22 août 2007

Morceaux choisis

extraits de mon "carnet de voyage"
réalisé cette année en haute savoie.
carnet_de_voyage

Posté par anne_p à 07:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]