dit souvent pain d'épices !!!

Pour juste quelques privilégié(e)s qui se reconnaîtront, voici LA recette de Marie : pour 1 kilo de préparation,  600 grammes d'eau et 500 grammes de miel liquide. Ben voilà, hein... y'a juste plus qu'à tout mélanger, mettre dans un moule à cake, et cuire th 5-6 pendant environ 45 minutes (à surveiller, en plantant de temps en temps un couteau dedans : si c'est cuit, la lame du couteau ressortira sèche...). La difficulté de cette recette résidera ...dans le pain_d__pices_de_mariecalcul des bonnes proportions (clin d'oeil à isa, annie et toutes mes cops littéraires...  (*) Allez, j'vous aide : en gros, divisez tout par 4 pour un moule à cake moyen). Et maintenant, pour les "vraies" cuisinières, voici l'autenthique recette de pain d'épices à l'ancienne, testée à maintes reprises, ce qui est le garant d'un difficulté plus que moyenne, et d'un délice garanti... pour un moule à cake de 26 cm : 2 oeufs - 150 g de sucre en poudre - 125 g de miel liquide (d'acacia ou mille fleurs - celui de mon mari est parfait ici !!!) - 14 cl de lait - 300 g de farine - 1 c. à café de bicarbonate de soude (en pharmacie) - 1/2 paquet de levure chimique - 1 c. à café de poudre d'anis - 1/2 c. à café de cannelle en poudre - 1/2 c. à café de gingembre en poudre - 15 g. de beurre. Verser le miel et le lait dans une jatte - mélanger jusqu'à ce que le miel soit totalement dissout dans le lait - incorporer les oeufs et fouetter légèrement - mettre le beurre à fondre sur feu doux (ou au mico-ondes) - retirer du feu et laisser tiédir - mélanger dans une grande jatte la farine, le bicarbonate, la levure, le sucre, les épices - creuser un puits au centre - verser dans le creux la préparation miel lait oeufs - mélanger doucement en partant du centre vers les bords de la farine - incorporer le beurre fondu quand la pâte est suffisamment homogène - bien mélanger - verser la pâte dans un moule à cake beurré - faire cuire dans le four préchauffé th 6 pendant environ 35 / 45 minutes, en surveillant la cuisson - démouler à la sortie du four.
(*) Allez, pour me faire pardonner mon vilain humour, j'en prépare un "vite fait" (version marie) : vous saurez à quoi vous attendre à la sortie du four...